PHANTOM MANOR
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Qui a tué Harrison Hightower ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Sintes
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 1497
Age : 29
Localisation : France
Date d'inscription : 30/04/2006

MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Mer 25 Fév - 12:13

Très bien ta fic Harrison Hightower !
Wink On a envie de savoir la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benji Phantom Manor
Visiteur craintif


Masculin Nombre de messages : 69
Age : 31
Localisation : Quelques Part non Loin de Phantom Manor...
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Jeu 26 Fév - 17:01

En effet chapitre court mais qui nous permet de nous immerger pleinement dans l'ambiance de l'hôtel!!! Ta fiction est toujours aussi plaisante à lire et je n'ai qu'une chose à dire: Vivement la suite cher ami Harrsion Hightower Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lechatdu91
Squelette farceur


Masculin Nombre de messages : 637
Age : 21
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Ven 27 Fév - 2:39

Et surtout, vivement qu'on te tue, Hérisson GrandeTour ! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Ven 27 Fév - 10:54

Lechatdu91 a écrit:
Et surtout, vivement qu'on te tue, Hérisson GrandeTour ! Mr.Red
Rho, espéce de sale petit...





Mais.... Qui vous dit que seulement Harrison Hightower sera tué ? Mr. Green
Lechat, tu sera la premiére victime. Mr.Red ( Ou pas....)
Revenir en haut Aller en bas
Lechatdu91
Squelette farceur


Masculin Nombre de messages : 637
Age : 21
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Ven 27 Fév - 15:11

Harrison Hightower a écrit:
Mais.... Qui vous dit que seulement Harrison Hightower sera tué ? Mr. Green
Lechat, tu sera la premiére victime. Mr.Red ( Ou pas....)

Ouais, en attendant je ne suis toujours pas dans l'histoire ! HEIN ?! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Ven 27 Fév - 15:22

Lechatdu91 a écrit:


Ouais, en attendant je ne suis toujours pas dans l'histoire ! HEIN ?! Mr.Red
Dans ce dernier chapitre, nous venons de péntetrer dans la quatriéme dimension dans le lieu où se déroulera toute la suite de l'histoire. Les personnages commenceront à apapraître trés trés bientôt.

Pour l'instant je réfléchis au différents rôles que peuvent avoir les autres personnages de l'histoire, et à des maniéres origniales de les faire apparaître dans l'histoire.

Je vais me repasser mes Hercule Poirot, mes Arséne Lupin et Gosford Park, pour me donenr des idées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Mar 17 Mar - 0:21


Chapitre 7 : High Society(1ére partie)



*Pour des raisons qui me sont personnelles, le chapitre 7 se fera en 2 parties. Merci de votre compréhension.*

Jeudi 28 décembre 1939, New York

--
Manfred s’approcha d’un pas décidé vers la réception… Bizarrement, il n’y avait personne d’autre excepté les hommes qui apportaient les caisses de l’expédition.

- Hightower Hotel, bonjour ! fit d’une voix aiguë la personne derrière son bureau.
Manfred la détailla quelques secondes… Il ne savait pas se que s’était… C’était gros… Une masse difforme. Etais-ce un homme ou une femme ? En tout cas, "ça" n’as pas de barbe, mais "ça" n’as pas de maquillage ou de vernis à ongles, non plus. On pouvait lire sur le badge de son uniforme "Sidney". C’est un prénom aussi bien porté par les hommes que par les femmes ! Mais qu’étais-ce donc ? Manfred abandonna, il ne trouvera pas.

- Oui, bonjour madame... ou monsieur, je ne sais pas ce que vous-êtes… Enfin voilà, nous sommes personnellement invités par Monsieur Hightower, pour le nouvel an…

- Ah oui ! Puis-je voir vos invitations ?
- Mais certainement, tenez !

- Vous occuperez la chambre 103. En attendant qu’elle soit prête vous pouvez déjà visiter un petit peu les lieux…

- Merci, c’est bien aimable à vous… Mais au fait, comment ça se fait que c’est vide ?

- Il y a une fête au 10éme étage, à la salle des fêtes, tout le monde y est, allez si vous le désirez ! Mais vous verrez, Mr. Hightower revient ce soir de voyage et il organise une conférence de presse, ça grouillera de journaliste !

- Fort bien, encore merci et au revoir !

Effectivement, plus loin il y avait une affiche où l’on voyait Hightower aux cotés d’un noir, probablement un chef d’une tribu, et ils tenaient tout les deux une petite statuette en main.

Manfred tira sur une corde rattachée à ses lorgnons, il les plaça sur son nez et commença à lire à haute-voix le petit texte en bas de l’affiche.

- Harrison Hightower III, grand aventurier et explorateur… *Plutôt escroc, oui ! * … organise ce soir une conférence de presse pour vous présenter ses dernières découvertes venues du Congo, dont l’idole sacrée de la tribu Mutundu : Shiriki Utundu ! * Quelles conneries encore, ça… Bah, je pourrais toujours aller voir, ça peut être amusant…*


Manfred glissa ses lorgnons dans sa poche. Et regarda sa montre.

-Bon sang, mais où est Jack ? Il devait arriver avec les bagages avant moi !

- Hum, monsieur, je suis là… fit une voie derrière lui, en se raclant la gorge.

- Ah ? Ce n’est pas trop tôt… Comment avez-vous fait pour arriver jusqu’ici ?

- J’ai pris l’avion, monsieur….

- Oh… fort bien… Jack, je vous présente le duc Benjamin de je-ne-sais-quel-trou paumé.

- Le duc de Lombardie ! Corrigea Benjamin, accompagné d’un grand sourire, mais je vous en prie, appelez-moi Benji !


*Beuh, "Benji"… Décidément, il fait tout pour m’être détestable ! *

- Oui enfin voilà… Bref, Jack, il y a une fête au 10éme, je vais aller y jeter un petit coup d’œil, ensuite, j’irai probablement assister à la conférence d’Hightower. Je veux que ma suite soit prête et mes bagages montés quand j’irai me coucher…. Ce sera tout, vous pouvez disposer.

- Très bien monsieur, bonne soirée. Et Jack disparu dans un des longs et interminables couloir du hall.


Manfred et Benji montèrent dans l’ascenseur. Un groom en tenue rouge, qui était très à la mode ces temps-ci, les attendaient. A vrai dire, ils avaient hésité à monter… Le groom ne leur inspirait pas confiance, avec son sourire moqueur et son teint pâle…

- Quel étage ? dit-il d’une voix sépulcrale.

Benji lui montra avec son doigt en direction du bouton 10.

- Oh, bon dieu, le 10éme…

Le groom resta quelques instants à regarder les deux passagers et ensuite se décida enfin à appuyer sur le bouton.

Au plus l’ascenseur montait, au plus on pouvait entendre de la musique…

On distinguait le son d’une batterie qui enchaîna tout de suite après une trompette.

C’était un air bien connu… Sing, Sing, Sing de Benny Goodman ! Numéro 1 au Hit Parade !

Bientôt l’ascenseur atteignit le 10éme étage. Maintenant on entendait clairement la musique, on pouvait également entendre des gens rires et parler. On y sentait tout de suite l'ambiance de fête !

Le groom se mit devant la porte, et tandis qu’elle s’ouvrait peu à peu, il annonça fièrement :

Messieurs… Bienvenue au Tip Top Club !



A venir, la suite du chapitre 7 : High Society
-----------------------------------------------------------------------------

Toutes vos critiques, bonnes ou mauvaises, me seront d'une grande utilité afin d'améliorer mon récit. Donc , n'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Emilien
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 1748
Age : 27
Localisation : Tournai, Belgique (1h de TGV du parc)
Date d'inscription : 25/06/2006

MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Mar 17 Mar - 11:29

Très sympa ce chapitre. Je viens de le lire en (petit-)déjeunant dans mon lit (ouip on a congé aujourd'hui) ... elle est pas belle la vie Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://emili3n.canalblog.com
Benji Phantom Manor
Visiteur craintif


Masculin Nombre de messages : 69
Age : 31
Localisation : Quelques Part non Loin de Phantom Manor...
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Ven 20 Mar - 23:16

Comme d'habitude , un très bon récit bien inspiré Wink Monsieur Harrison Hightower, vous êtes un artiste brillant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Mar 31 Mar - 21:31

Patience, suite trés bientôt, dans les prochains jours peut-être...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Jeu 21 Mai - 12:28


Chapitre 7 : High Society(2éme partie)


*Suite du chapitre avec beaucoup de retard.*

Jeudi 28 décembre 1939, New York

--

Messieurs… Bienvenue au Tip Top Club !

En les voyant sortir de l'ascenseur, le maître d'hôtel leur sourit et retira la corde rouge pour leur laisser l'accès à la salle.

La salle était bondée, la piste de danse était pleine.

Les serveurs essayaient de se frayer un passage parmis tout ces gens qui se trémoussaient sans retenue.

La plupart des gens portaient des masques.

Sur l'estrade, un orchestre, qui était presque aussi nombreux que le nombre de gens sur la piste de dance. Sur le coté une affiche avec écrit en lettres d'argent : "The Leo Cats Orchestra".

A l'avant de l'estrade se tenait un jeune homme au cheveux châtains longs crollés, avec une clarinette en main, et entrain de se trémousser au son de la musique également.

C'était donc probablement, Leo Cats, le chef de l'orchestre.

Manfred n'aurait jamais pensé que le chef d'un orchestre aussi célèbre n'était qu'une petite crevette, si maigre qu'il s'envolerait pour l'Alaska, en un coup de vent.

Benji le sorti de ses pensées : - Bon alors, qu'est-ce qu'on fait ?

- Ce que tu veux, moi je vais boire quelque chose.

Manfred laissa Benji planté sur place, partit chercher un masque et le fixa sur son visage.

Ensuite, il s'assied à une table vide et attendit que le serveur arrive.

- Vous désirez, monsieur ? dit le serveur en tirant une gueule à la pas possible.

* Faut pas se demander quel est son salaire pour tirer une tronche pareille...*

- Du Brandy, et vite, je suis assoiffé !

- Tout de suite monsieur... Et le serveur s'enfonça dans la foule, sans oublier de grogner dés que quelqu'un le poussait.

22 minutes et 12 secondes après, le serveur arriva enfin avec le verre de Brandy.

- Ah enfin, c'est pas trop tôt ! Il vient du Rwanda votre brandy ou quoi ?

Le serveur ne répondit qu'en grinçant des dents. Puis partit vers le bar.

Manfred sirota son Brandy, tout en écoutant la musique. Maintenant, l'orchestre jouait Moonlight Serenade, du grand Glenn Miller.

Une jeune femme masquée, en robe blanche très moulante s'approcha de Manfred, avec un petit sourire.

- M'accordez-vous cette danse ? demanda t'elle avec un horrible accent d'on-ne-sait-quel-pays-bizarre.

Il la détailla quelques secondes, puis Manfred se leva sans discuter et emmena la jeune-femme sur la piste de danse.

*Hum, cette voix, cet accent, ça me dit quelque chose... D'où je la connais ?*

Elle posa sa tête sur l'épaule de Manfred et ferma les yeux.

- Mon air préféré....

*Maudite mémoire ! Mais qui est-ce donc ?!*

Manfred essaya de se remémorer les évènements de ses derniers jours...

*Voyons voir, la lettre d'Hightower, le départ pour New York, le bateau...*

Soudain, Manfred eu l'illumination.

Doucement, il plaça ses mains sur le masque de la jeune-femme et l'arracha d'un coup.

- Francesca !


A venir, la suite du chapitre 8 : Explications. (MDR, on dirait un titre de Twilight)


-----------------------------------------------------------------------------

Toutes vos critiques, bonnes ou mauvaises, me seront d'une grande utilité afin d'améliorer mon récit. Donc , n'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Jeu 21 Mai - 12:53

Harrison Hightower a écrit:
Sur l'estrade, un orchestre, qui était presque aussi nombreux que le nombre de gens sur la piste de dance.
C'est extrêmement maladroit. Et pourquoi faut-il toujours trois plombes pour que les héros reconnaissent des personnages ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Jeu 21 Mai - 13:00

Maggie Simpson a écrit:
Harrison Hightower a écrit:
Sur l'estrade, un orchestre, qui était presque aussi nombreux que le nombre de gens sur la piste de dance.
C'est extrêmement maladroit.
je le reconnais, pas énormèment d'inspiration ces derniers temps.

Citation :
Et pourquoi faut-il toujours trois plombes pour que les héros reconnaissent des personnages ?
Parce qu'il n'avait pas ses lorgnons et qu'il était miope comme une taupe. Mr.Red

Et je reconnais aussi que le fait que ce soi Francesca était assez prévisible.
Revenir en haut Aller en bas
Lechatdu91
Squelette farceur


Masculin Nombre de messages : 637
Age : 21
Date d'inscription : 17/05/2007

MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Jeu 21 Mai - 13:00

Harrison Hightower a écrit:
A l'avant de l'estrade se tenait un jeune homme au cheveux châtains longs crollés, avec une clarinette en main, et entrain de se trémousser au son de la musique également.
Je joue du piano, co***** ! Mr.Red

Harrison Hightower a écrit:
C'était donc probablement, Leo Cats, le chef de l'orchestre.
Ouais, c'est moi ! Cool

Harrison Hightower a écrit:
Manfred n'aurait jamais pensé que le chef d'un orchestre aussi célèbre n'était qu'une petite crevette, si maigre qu'il s'envolerait pour l'Alaska, en un coup de vent.
Je te haiiiiis! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Jeu 21 Mai - 13:13

Citation :
Je joue du piano, co***** ! Mr.Red
Je le sais !
Et ben la prochaine fois, tu joueras du triangle. Mr. Green

J'ai t'ai attribué la clarinette en référence à Benny Goodman. Wink

Citation :
Harrison Hightower a écrit:
Manfred n'aurait jamais pensé que le chef d'un orchestre aussi célèbre n'était qu'une petite crevette, si maigre qu'il s'envolerait pour l'Alaska, en un coup de vent.
Je te haiiiiis! Mr.Red
Je ne le pensais pas sérieusement. Je sais que tu es plus gros que ça. Mr.Red
C'était juste pour ajouter une touche d'humour de mauvais goût au récit. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Mar 30 Juin - 1:24


Chapitre 8 : Explications



Jeudi 28 décembre 1939, New York

--

Qui croirait que tout est joie et fête au Hightower Hotel ?
Dans les sous-sols de l'hôtel se prépare un horrible complot...

C'est là que se trouve John Green, le technicien en chef de l'hôtel.
Assis, devant une vieille table branlante, dans l'obscurité quasi-totale, juste une seule lampe qui éclaire si faiblement qu'elle n'aide qu'a distinguer les silhouettes des personnes présentes dans cette pièce, il boit une gorgée de vin qu'on lui a gracieusement offert.

Alors surgit de l'ombre un homme plutôt trapu, Louis Debeaumarchais, le chef cuisinier.
Il réajusta sa méche qui débordait de sa toque, et prit place à coté de Green.

- Bon, écoute-moi bien. On a un marché à te proposer.... Voilà le plan : Comme tu le sais, Hightower garde dans ses appartement privés, des milliards en petites coupures, sans compter toutes ses babioles ramenés des quatres coins du monde, qui peuvent quand même rapporter un petit quelque chose.

- Et alors ? trancha Green

- On est de mèche avec une petite partie du personnel : La veille du nouvel an, tout ces sales richards iront s'amuser au Tip Top Club. Nous en profiteront pour mettre notre plan diabolique à execution. Avec les gars de la cuisine, on ajoutera de la mort au rat au plat de récistance. Des mitrailletes, pistolets, et autre armes à feux ont té cachés dans des casseroles. On les sortira au moment venu pour tuer les autres gars de la cuisine.
A la réception, l'équipe des mécaniciens à réussi à installer et à camoufler un fil, prêt à trancher dans le vif, ce qui tuera instantanément toute personne se trouvant sur sa trajectoire....

- Et les survivants ?

- Avec l'aide de quelques grooms, qui nous ont donnés leurs passe-partout, on prendra ceux qui sont restés dans les chambres, et les survivants, si il y en a, et ont les liqudera dans la piscine.A
vec le reste du personnel, on ira dans les appartements privés d'Hightower, on l'abat à coup de mitrailleuse, et ont fait sauter le coffre avec un peu de dynamite.
Le reste, du personnel, et bein... On s'en "débarasse", histoire de ne pas poser trop de problème pour départager le magot, tu comprends.... Voilà.

- Tout cela est bien beau, mais moi, je dois faire quoi là dedans ?

- C'est simple : tu t'arranges pour couper les fils des téléphones, afin d'éviter que quelqu'un contacte la police, et tu verouilles toutes les issues. Alors, tu te joins à nous ?

Green resta quelques instants a réflchir. Il était un peu stressé, et avait du mal a respiré.
Puis, il lança d'un ton rapide et décidé : - Non, j'y adhère pas, ça marchera jamais !

Le chef Louis se leva, un peu déçu, fit quelques pas en tourant autour de la table, et fit signe à un de ses hommes. L'homme dégaina son révolver...

- Au revoir John ! lança le chef Louis.

Un grand bruit se fit entendre, du sang se répandi sur la table et le verre de vin...


A venir, le chapitre 9 : La conférence de presse.


-----------------------------------------------------------------------------

Toutes vos critiques, bonnes ou mauvaises, me seront d'une grande utilité afin d'améliorer mon récit. Donc , n'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
leops
Esprit facetieux


Masculin Nombre de messages : 307
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Mar 30 Juin - 14:36

Et tu crois que ça vas marcher Louis ? Tu te fais un film ... (je sais, j'ais un humours de m****)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nitraM
Résident de Phantom Canyon


Masculin Nombre de messages : 823
Age : 23
Localisation : En face de l'écran ou autre part
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Ven 3 Juil - 15:19

Harrison Hightower a écrit:
Qui croirait que tout est joie et fête au Hightower Hotel ?
Moi !

l'auteur de la fic a écrit:
Dans les sous-sols de l'hôtel se prépare un horrible complot...
Oh mon dieu !

Toujours le même a écrit:

Un grand bruit se fit entendre, du sang se répandi sur la table et le verre de vin...
Fallait qu'il se mette des côtés des méchants Twisted Evil .
Bref,sinon, vivement le chapitre suivant avec la conférence de presse .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piv.pivpiv.dk/
leops
Esprit facetieux


Masculin Nombre de messages : 307
Date d'inscription : 11/04/2009

MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Ven 17 Juil - 15:33

J'ais rerelu la fic en entier, et j'ais une question : elle est quand, la suite ? Le temps entre chaques chapitres, c'est pour faire durer le suspense ou juste prce que l'auteur n'a pas envie le temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Ven 17 Juil - 18:08

Il a pas le temps, c'est les vacances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Lun 10 Aoû - 11:02

Chapitre 9 : La conférence de presse





Jeudi 28 décembre 1939, New York

--


- Je n’arrive pas à croire que c’est vous. J’ai cru que je ne vous reverrai jamais ! dit Manfred encore en état de choc. Donc, quand vous disiez que vous alliez rendre visite à un ami…

- Oui, il s’agissait bien d’Hightower, répondit Francesca le sourire aux lèvres.


Ils se regardèrent yeux dans les yeux. Manfred se sentit envahi par une vague de bonheur. Il lui prit alors tendrement la main et lui lança d’une voix douce et calme :

- Francesca, est-ce que vous m’aim…

- Pas, maintenant, dépêchons-nous, nous allons rater la conférence de presse ! coupa-t-elle.


Manfred ne put cacher sa déception. On croirait qu’elle l’avait fait exprès. Comme si elle voulait éviter de répondre à cette question…

Enfin, ils se précipitèrent vers l’ascenseur pour regagner la réception.

Une fois arrivé, ils se lancèrent dans les interminables couloirs de l’hôtel, à la recherche du bureau d’Hightower, où aurait lieu la conférence.

Au bout de 10 minutes, ils virent enfin une grande plaque : Bureau de H.Hightower - H.Hightower’s Office.

Devant la porte se tenait deux grooms assez costaud, le même maintien, la même carrure, le même visage, ils sont tout à fait identique. Du moins, physiquement…

- Votre laisser-passer ? demandèrent-ils en chœur, d’une voix caverneuse.

- Laisser-passer ? Mais nous n’en avons pas…


- Pas de laisser-passer… dit l’un.

- Pas le droit d’entrer ! compléta l’autre.

- C’est réservé aux journalistes, sauf erreur, et tout bon journaliste aurait apporté son laisser-passer fourni par l’hôtel, sauf erreur, répondirent-ils en chœur.

- Sauf erreur, nous sommes des invités personnels de Monsieur Hightower, alors laissez–nous entrer !

Soudainement, les deux grooms se mirent à éclater de rire.

- Avez-vous une preuve de ce que vous avancez, demanda l’un avec sourire narquois.

Manfred sorti de sa poche la lettre qu’il avait reçu à Cherbourg et la montra à ces deux babouins qui commençaient sérieusement à l’énerver.

Soudain, le visage des deux grooms changea. Ils avaient l’air horrifiés. Après avoir lu la lettre ils la tendirent à Manfred avec un grand sourire forcé.

- Mais vite, ne vous faites pas prier, entrez donc ! On vous trouvera des places au premier rang, si vous voulez ! Si vous avez besoin de quoi que ce soit, vous n’aurez qu’à demander !

- Laissez-nous entrer, c’est tout ce qu’on demande !


Manfred et Francesca pénétrèrent dans la pièce.
Pour un bureau, c’était immense !

Le bureau était en hauteur, placé derrière une sorte d’estrade. La pièce était remplie de babioles venant des quatre coins du monde. D’un coté une boule de cristal, d’un autre un service de thé chinois, des bijoux égyptiens, des vases et des amphores grecques ou romaines… et même des crânes !
Dans les coins de la pièce, se trouvaient plusieurs caisses alignées. Probablement celles de l’expédition.

Le mur était tapissé d’un rouge sombre et décoré des initiales d’Hightower. Sans compter la vingtaine de tableaux représentant tous Hightower dans ses « grands moments ».

- Un peu narcissique le bonhomme, commenta Manfred.

Il restait peu de places libres. Manfred et Francesca trouvèrent deux sièges à la deuxième rangée.

Soudain, un homme de taille moyenne, au chapeau melon, au gilet noir et aux manches retroussées, probablement un valet, apporta une petite caisse et la plaça sur le bureau. Il se mit devant l’estrade et attendit que la foule se taise.

- Mesdames et Messieurs, et vous les… ah non. Euh… mesdames et messieurs, voici Monsieur Hightower !

Ni une, ni deux, les journalistes s’emparèrent déjà de leurs carnets de note et de leurs appareils photos.

La porte s’ouvrit, et on vit apparaître un vieil homme, mais néanmoins en bonne condition physique prendre place sur l’estrade.

*Dieu qu’il a changé ! * constata Manfred.

Le regard noir, les cheveux blancs, la barbe bien taillée, des épaules larges qui le rendaient imposant, le sourire sadique, l’air hautain, méchant et menaçant. Il était vêtu d’un complet noir et d’un chapeau haut-de forme.

- Merci, Smelding…. bien le bonjour à tous. Comme vous le savez tous, je reviens d’un long voyage en Afrique, et je suis revenu pour le nouvel an. Et j’ai ramené avec moi d’extraordinaires découvertes. Dont notamment… Shiriki Utundu !



Smelding ouvrit la caisse et prit la statue pour la montrer à la vue des journalistes.
M. Hightower commença une séance photo, avec la statue qu’il exhibait fièrement à la vue de tous.


Puis, il prit place à son bureau pour répondre aux différentes questions de journalistes.

- Monsieur Hightower, demanda l’un, quand pourrons-nous voir vos autres trouvailles d’Afrique ?


- Elles sont dans les caisses disposées dans les coins de la pièce. On les ouvrira à la fin de la conférence.

- M. Hightower, appela un autre, comment vous-êtes vous procuré cette statue ?

- Pour obtenir cette statue, j’ai couru un grand risque pour ma vie. Oui messieurs. Ils sembleraient que la tribu de Mutundu n’était pas très contente à l’idée que je parte avec ce présent. Ha ha ha ! rit-il à gorge déployée.


De peur de le mettre en colère les autres journalistes s’efforcèrent aussi de rire de cette plaisanterie, même si il n’y avait absolument rien de drôle.

- Comment avez-vous fait pour l’avoir alors, s’ils ne voulaient pas que vous vous en empariez ?

- Oh, et bien disons que j’ai fait au chef du village une offre qu’il ne pourra pas refuser… répondit-il d’un sourire machiavélique.



Soudain, un jeune homme d’au moins un mètre-nonante se leva et s’adressa à Hightower :

- Monsieur, Martin Strang du New-York Telegraph. Pensez-vous que Shiriki Utundu est maudite ?

- Maudite ? Cette statue ? Ridicule ! Ha Ha Ha !



A nouveaux, les journalistes, tels des bons toutous, se mirent à suivre M. Hightower et riaient du mieux qu’ils pouvaient pour que cela ait l’air naturel.


- Pourtant, Shriki Utundu représente le dieu de la mort et, d’après les rumeurs, quiconque osera troubler son repos, devra subir sa malédiction. Vous devez absolument le ramener !

- Je n’en ferai rien, j’en suis maintenant le possesseur, et je suis libre d’en faire ce que je veux !

- Monsieur Hightower, je vous en prie ! Ne me forcez pas à révéler à tout le monde les accidents qui sont arrivés à ceux dont vous avez…

- Assez ! coupa-t-il. Sortez de mon bureau. Sortez de mon hôtel ! J’écrirais demain une lettre à votre supérieur. Vous ne reprendrez pas le métier de journaliste de si tôt !

Strang se leva, se dirigea vers la sortie.

- Je reviendrai, lança-t-il d’un regard assassin, avant de claquer violemment la porte.

Hightower était vert de rage. Il mis fin à la conférence de presse, s’empara du Shiriki Utundu et quitta la pièce.


A venir, le chapitre 10 : Dernier étage.


----------------------------------------------------------------------


Toutes vos critiques, bonnes ou mauvaises, me seront d'une grande utilité afin d'améliorer mon récit. Donc, n'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
nitraM
Résident de Phantom Canyon


Masculin Nombre de messages : 823
Age : 23
Localisation : En face de l'écran ou autre part
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Lun 10 Aoû - 15:47

Citation :
Soudain, un jeune homme d’au moins un mètre-nonante se leva et s’adressa à Hightower :

- Monsieur, Martin Strang du New-York Telegraph. Pensez-vous que Shiriki Utundu est maudite ?
Nonante ...Quatre vingt-dix marchait aussi Mr.Red Roooh et puis le nom,c'est quand même pas moi qui l'ai choisis ?
Sinon bon chapitre,on ne demande que la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piv.pivpiv.dk/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Mer 17 Fév - 22:40

Chapitre 10 : Dernier étage


Jeudi 28 décembre 1939, New York

--
Hightower, sa statuette sous le bras s'engouffra dans l'ascenseur, non sans omettre de bousculer les clients qui lui barraient la route.

L'ascenseur était vide. Pas de groom non plus, ils n'y sont affectés que la journée.
Hightower appuya avec énergie sur le bouton "12". L'ascenseur se mit en branle.

Toujours en colère, Hightower se lança dans un monologue :

- Je patauge dans l'imbécillité ! Comment ce pauvre misérable à osé me défier ? Moi, Harrison Hightower !
A l'âge où il portait des couches je me baignais déjà dans mes millions ! Ah, les jeunes de nos jours... Que de la racaille, faut tous les enfermer ! Des hommes aussi formidable, cultivés, intelligents et respectable que moi n'existent plus. Du temps de ma jeunesse, les gens comme moi étaient influent dans tout les domaines possibles et inimaginable ! le monde nous appartenait ! A cette époque, tout le monde se pliait devant moi ! Personne n'aurait osé me défier comme ce journaliste de pacotille ! Et quand je pense que...

Hightower n'eut pas le temps de continuer, il était arrivé au 12ème étage : Le penthouse. Les appartements d'Hightower sont à l'image de son hôtel : Grand, sinistre, mélange de plusieurs continents et remplis de babioles ramenées des quatre coins du globe.

Il rentra dans le petit salon. Un pièce aux tons clairs. Un papier peint beige, un tapis persan aux couleurs rouges , un piano dans un coin, quelques toiles méconnues à gauche à droite, une table basse en verre ornée d'un vase Ming inestimable, des fauteuils et un ravissant sofa aux couleurs dorées.

Il jette la statue Shiriki Utundu sur le sofa et s'effondre sur son fauteuil. Il regarde la statue d'un air amusé :
- Quel idiot..Comme si un bout de bois pouvait être maudit...

- Comment oses-tu traiter Shiriki Utundu le tout-puissant de cette façon ! On se prosterne devant lui, cria une voix stridente et inhumaine.

- Qu...quoi ?!

- Je suis le tout puissant Shiriki Utundu ! Dieu de la mort !

Hightower vit les yeux de la statue s'ouvrir. Ils étaient verts et rempli de haine... La statue esquissa un sourire démoniaque.

- Non...c'est impossible....

La voix devint de plus en plus menaçante.

- Tu m'as ôté de la tribu qui me vénérait et que je protégeais ! Tu as tués hommes et femmes pour bâtir un empire qui empeste le mal ! Et maintenant tu vas payer !

- Ce...Ce n'est pas possible ! C'est un cauchemar, je vais me réveiller !

- Prépares-toi à endurer les pires souffrances...

- Noooooooooooooon !

Hightower, dans un élan de courage prit Shiriki Utundu et la projeta contre la vitre. Cette dernière vola en éclat, la statuette tomba dans le vide...

Il sentit soudain sa tête tourner et s'effondra sur le sol.

Chapitre 11 : Un médecin, en vitesse !

Smelding, qui fumait sa cigarette dans les jardins de l'hôtel entendit un énorme fracas au dessus de lui. Il n'eut même pas le temps de comprendre ce qui se passe qu'il vit des éclats de vitres ainsi qu'un objet inconnu tomber à tout allure dans des bussions plus loin.

Par réflexe, il y court en vitesse. Malgré l'obscurité il distingue clairement quelque chose... parmi des éclats de vitres, il sortit la statuette, intacte. Il leva la tête en direction de l'hôtel...

*Au mon dieu, ça vient du dernier étage. Il est arrivé quelque chose à Monsieur !*

Il fonça vers la porte de l'hôtel. Arrivé à la réception, il balança la statuette à un employé qui l'attrapa de justesse et courru a vive allure vers les escaliers, qu'il monta quatre à quatre.

Arrivé au 12ème étage, il ouvra brusquement la porte et vit son maître, inconscient, étendu sur le sol.
Il avait le visage blanc comme un linge, il était glacé. On l'aurait pris pour mort si il ne respirait plus.

Il se dirigea vers le téléphone et pris le combiné :

- Réception du Hightower Hotel pour vous ser...

- Ici Smelding. Faites venir un médecin au 12ème étage, en vitesse !

Il raccrocha le combiné. Il tira, avec beaucoup de peine, le corps lourd vers le lit à baldaquin, aux draps aux couleurs argentées et brodées à l'écusson d'Hightower. Quand il y fut parvenu, il retira cravate et ceinture à son maître, afin de s'assurer que ce dernier soit à l'aise et respire sans difficulté.

10 minutes plus tard, un médecin arriva. Ausculta Hightower et prépara une ordonnance.

- Il faudra lui administrer ça demain, matin, midi et soir. Ca devrait aller mieux, ce soir il est doit se reposer.

- Très bien je vous remercie mille fois. Mais ce qui me préoccupe c'est POURQUOI il s'est évanoui !

- Ca je ne peux le dire, demandez lui à son reveil, il vous éclairera peut-être. Mais allez-y doucement. En cas de problème n'hésitez pas à me rappeler. Au revoir !

- C'est ce que je ferais. Au revoir !

................

Hightower ouvrit lentement les yeux. Smelding était assis sur une chaise à coté du lit, à attendre patiemment que son maître s'éveille.

Il avait la tête qui tourne et se sentit incapable de se lever.

-Dieu merci monsieur, vous êtes en bonne forme. Tout va bien monsieur, vous avez fait un malaise, vous devez vous reposer jusque demain.

- Oh, très bien...

Hightower tourna le tête vers sa table de chevet. Il devint pâle et la regarda les yeux horrifiés. La statuette était là. Avec ses yeux clos et sa bouche fermée, l'air sereine... On aurait dit qu'elle était revenue le narguer.
Au plus les secondes défilaient, au plus il se sentait oppresser. Il avait peur qu'elle se jette sur lui d'un moment à un autre. Pris de panique il se mit à crier de toutes ses forces.

Ce cri fut si perçant que la motié de l'hôtel l'entendit, se demandant ce qu'il était arrivé.

Hightower se débattait dans le vide. Smelding essaya de l'immobiliser.

- Calmez-vous, monsieur ! Que se passe t'il !?

- La...la... la statue ! Je ne veux pas la voir ! Elle va me tuer ! Elle va me faire payer ! Je..jetez-là ! Enfermez-là ! Brulez-là ! Faîtes la couler dans du béton et jetez-là à la mer qu'on la revoie plus !

- Pour l'amour du ciel monsieur, calmez-vous ! Ce n'est qu'un morceau de bois ! Je vais demander qu'on la descende à votre bureau.

- Faites vite, par pitié !

Smelding appela un groom qui s'empressa d'emporter Shiriki Utundu.

- Voilà monsieur, maintenant vous devez vous reposer, vous ne devez plus bouger du lit. Demain vous rencontrez vos invités la matinée, et l'après midi vous avez prévu une partie de chasse.

- Et le soir ?

- Dîner avec vos invités, cela va de soi. Voilà monsieur, je vais prendre congé de vous, si vous n'y voyez pas d'inconvénient. Désirez-vous une dernière chose ?

- Un peu de lecture ne me ferait pas de mal.

- J'y cours monsieur.

Hightower prépara ses lorgnons.

- Je lis une heure ou deux et puis je vais dormir, demain est une longue journée qui s'annonce.

Hightower essaya de ne plus y penser mais se demandait tout de même : Ce qui s'est passé était-ce la réalité ou était-ce une hallucination ?
--

A venir, le chapitre 12 : Le petit-déjeuner .


----------------------------------------------------------------------


Toutes vos critiques, bonnes ou mauvaises, me seront d'une grande utilité afin d'améliorer mon récit. Donc, n'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Mer 11 Aoû - 1:16

Chapitre 12 : Le petit-déjeuner


Vendredi 29 décembre 1939, Chambre d'Hightower

--
Hightower ouvrit les yeux. Il sentit sa tête lourde, il fit quelques efforts pour se lever mais retomba aussitôt dans son lit. Il essaya plusieurs fois d'affilées de le faire. Sans cesse pendant une vingtaine de minutes il recommença l'opération, mais sans succès. Il finit par céder, s'avouant vaincu, le regard vide, vers le plafond.
*Je n'y arriverais pas... Je n'ai plus ma force d'antan. C'est bien triste comme les années passent... Tout ce que j'ai bâti tout ce que j'ai entrepris n'as pas pu stopper le plus terrible fléau sur cette terre : la vieillesse. Si j'avais mon dynamise et ma force d'antan, qui sait ce que j'aurais pu encore faire... Mes jours sont comptés, ma vie a été bien remplie mais que se passera-t'il après ? Qu'adviendra t'il de mon empire ? Ni descendants, ni lignée, ni postérité... Ainsi s'achève la saga de Harrison Hightower...*
Sorti de ses pensées, il leva les yeux en direction du mur. Il y trouva son salut... Il l'observa, un sourire satisfait aux lèvres et retrouva d'un seul coup toute son énergie. Il bondit littéralement hors du lit et alla se préparer pour recevoir ses invités au petit-déjeuner.
Sur le mur se trouvait le blason familial brodé. Un globe terrestre embroché par une épée, le tout posé sur une coquille d'huitre. Et sa devise, qui remontait à chaque fois le moral : Mundus Mea Osteria Est - Le Monde Est Mon Huitre.
********************
Vendredi 29 décembre 1939, Salle à manger du Hightower Hotel

- Je vais vous guider à la table de monsieur Hightower, il ne devrait pas tarder, tout les autres invités sont là.
Nikolaï Moskvin, prit une grande inspiration et suivit le maitre d'hôtel. Il était épuisé. Il a passé toute la nuit à travailler ses gestes, manières, son accent, sa démarche, il a même appelé un groom pour qu'il lui vienne en aide. Tout ça pour ressembler le plus possible à, ce qu'il appelle, "des sales vermines capitalistes". Bien sûr, il ne le fait pas de son plein gré. Il a une mission. Une mission venant directement du Kremlin. Une mission qu'il est honoré de remplir. Une mission pour ainsi dire...mortelle ! Et pour la mener à bien, il doit essayer de se comporter comme un parfait gentleman intégré à la société américaine. Malheureusement le Kremlin auraient du réfléchir à deux fois avant d'envoyer Moskvin : Garçon sans histoire avec une force physique impressionnante, mais une capacité intellectuelle extrêmement limitée, il n'est aux yeux des autres une brute qu'utile aux travaux pénibles. A t'il une éthique ? Des idéaux ? Probablement non. Il est de ces gens qui sont heureux de pouvoir vivre sans trop de difficultés et qui par simple bourrage de crâne vénèrent leur patrie et déclarent toutes les autres nations obsolètes, faibles et inférieures, bien que dans un débat avec une personne normale, ils seraient vite à court d'arguments.

Il se retrouve donc à suivre le maitre d'hôtel. Dans son trois-pièce trop petit prêt à exploser, ses pieds douloureux dans des chaussures inconfortables et trop étroites, sa démarche est lourde. Il avance tête baissée et ses épaules font l'effet d'un balancier. Ses chaussures glissent trop aisément et il manque de tomber. Les autres client attablés le dévisagent, nombreux sont ceux qui s'empêche de rire, d'autres ne se retiennent pas et on peut entendre d'une voix féminine stridente, moqueuse et hautaine, suivi d'une flopée de rires : "Regardez-le comme il avance, on dirait un canard !"
Remarquent sa montre-bracelet arborant le marteau et la faucille, un autre client ne se gêne pas pour lancer même un "Retourne dans ton goulag, sale rouge !"
Nikolaï ne s'est jamais autant senti impuissant et humilié. Mais il se contente de serrer les poings et les dents.

Le maître d'hôtel s'arrête devant la table et lui indique une chaise vide.
Nikolaï tire d'un geste brusque la chaise et s'affale dessus. Il avait l'air épuisé et respirait bruyamment, comme si il venait de subir une épreuve terriblement éprouvante. Il passa sa main dans ses cheveux blonds fraichement coupés, et dans son insouciance lança un fort et grave "Bonjour camar... euh... bonjour à tous" Les gens autour de la grande table ronde répondaient tous par un timide ou froid "Bonjour". La plupart des hommes le regardaient avec dédain, et les femmes avec curiosité amusée.
Son erreur n'est pas passée inaperçue. Elle aurait pu être jugée fatale, mais il était déjà démasqué. C'était un combat perdu d'avance. Il n'aurait trompé personne. Nikolaï avait mal. L'impression d'avoir failli à sa mission avant même d'avoir commencé. Son coeur semblait se briser en miette. Mais soit, le peuple russe est fort et fier. Il ne doit pas décevoir sa Mère-Patrie.

Harrison Hightower arriva brusquement. Dans un hideux complet marron, un cigare en bouche, les mains dans les poches de son veston.
Smelding lui présenta son siège, s'inclina et s'éclipsa on-ne-sait-où.

- Bonjour à tous. Tout le monde ici connait la personne qui suscite le plus grand intérêt ici : C'est à dire MOI ! Mais vous ne vous connaissez pas les uns les autres et l'usage veut que je me dois de chacun vous présenter. Le temps nous est compté, ayant des choses plus importantes à faire, j'ai décidé d'avancer la chasse après le petit-déjeuner. Aussi, je compte en finir rapidement avec cette stupide formalité pour que nous puissions déjeuner. Commençons par...


--

A venir, le chapitre 13 : Tour de table
----------------------------------------------------------------------
Toutes vos critiques, bonnes ou mauvaises, me seront d'une grande utilité afin d'améliorer mon récit. Donc, n'hésitez pas.
Revenir en haut Aller en bas
ManorJ'adore
Visiteur craintif


Masculin Nombre de messages : 30
Age : 17
Localisation : Cherbourg
Date d'inscription : 18/02/2012

MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Dim 11 Mar - 22:54

Dans le 1er chapitre tu parle de Cherbourg tu habite ici ? Car moi j'y habite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui a tué Harrison Hightower ?   Aujourd'hui à 11:50

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui a tué Harrison Hightower ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Les récompenses attribuées à Disney (Oscars®, Emmy Awards, etc.)
» Madeleine Hightower
» [Harrison, Colin] La nuit descend sur Manhattan
» Jim HARRISON
» Kathy HARRISON: Un coeur gros comme ça

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The-Manor :: Phantom Manor - Pour aller plus loin... :: Fan Fictions-
Sauter vers: