PHANTOM MANOR
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Fanfic: Aloysia au pays du Manoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Glywen
Explorateur effrayé


Féminin Nombre de messages : 121
Age : 22
Localisation : Lyon
Date d'inscription : 12/04/2010

MessageSujet: Fanfic: Aloysia au pays du Manoir.   Ven 5 Nov - 22:55

Bon, pour tout vous dire, cette fanfic est essentiellement sur le manoir, mais j'y ajouterai certains éléments extérieurs, genre appartenant à des films de Tim Burton ou autres, histoire d'y ajouter des touches drôles, et pour avoir des alliés en plus.
Voilà, poussez les portes de cette fanfic si vous l'osez!!!!HAHAHAHAHAHAHA

Chapitre 1: Première approche
C'était un après-midi pluvieux dans le Colorado. Aloysia commençait à en avoir assez. Elle était archéologue, et elle travaillait sur un squelette d'Allosaure trouvé près d'un lac entourant une montagne rougeâtre. La jeune fille dénoua ses longs cheveux noirs, pour les laisser libres, et mis son élastique autour du poignet.
-Les autres ont bien fait de partir plus tôt, pensa-t'elle. Je risque d'avoir du mal à rentrer maintenant...
Elle attendit un moment sous la bâche protectrice, mais la pluie ne fit que redoubler.
-Bon, okey! soupira-t'elle. J'ai compris, ça va être la douche.
Elle courut chercher l'abris le plus proche. Tout en se déplaçant, elle longeait le paysage du regard. Cette haute montagne, ce lac, et plus loin, une petite ville datant de la ruée vers l'or. En levant le nez, elle aperçut un manoir sur une colline. Sans réfléchir, elle s'en approcha, pensant trouver quelqu'un de bienveillant pour l'abriter le temps que la pluie cesse. Elle ne prit pas le temps d'admirer le jardin, mais l'atmosphère qui en émanait l'angoissait.
Une fois sous le porche, la jeune fille leva la main pour frapper, mais s’aperçut que la porte était entrouverte.
-Euh...Est-ce qu'il y a quelqu'un?
Personne ne lui répondit. De plus, le tonnerre commençait à gronder. Impossible de repartir.
-Est-ce qu'il y a quelqu'un? Je suis désolée si je vous dérange, mais la pluie m'empêche de rentrer, on voit plus grand chose...
Toujours pas de réponse. La jeune fille hésita, mais poussa finalement la porte.
Elle atterrit dans un hall ou se trouvaient plusieurs portes, et un miroir. La curiosité l'emportant, elle s'en approcha, tout en continuant d'essayer d'attirer l’attention d'un éventuel habitant.
-Ouhouuuuuuuuuuu!!!!!! Y'a quelqu'un?
Posant toujours son regard sur le miroir, elle sursauta à cause du tonnerre et de ce qu'elle voyait: la fille qu'elle voyait dans le miroir avait des cheveux bouclé rassemblés en une coiffure ancienne, portait un médaillon et des vêtements comme en avait son arrière-arrière-arrière grand-mère.
-HAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!!!! C'est quoi ça?
Aloysia avait 20 ans, mais ça ne l'empêchait pas de crier comme une petite fille dès qu'elle avait peur.
Le silence retomba, elle risqua un oeil sur le miroir, mais il ne montrait que son reflet. Avait-elle rêvé? C'était peu probable? Elle n'avait pas pu imaginer une image aussi nette.
Elle fit face aux deux portes. Laquelle choisir?
-Bon, à droite, qu'est-ce que je risque de toute manière...
Elle poussa la porte, avança, et un claquement sourd se fit dans son dos: la porte venait de se refermer.
-Vous, commença une voix sortie d'outre tombe. Vous qui avez osé troubler la sérénité de ces lieux... aurez-vous le courage de franchir la porte de cette maison. Allez, ne vous faîtes pas prier, entrez ...qu'attendez-vous donc ? N'ayez pas peur au point où vous en êtes, montrez-vous en pleine lumière, que je vous vois un peu ! Ha ha ha ha ha ha ha, vous n'avez rien à craindre chère amie... allez, entrez, j'ai tellement de choses à vous faire découvrir...
-Pas de panique...Il doit y avoir une autre sortie...Oh, bon sang, qu'est-ce que je suis venue faire ici...J'aurais mieux fait de rester sous la bâche...En plus, y'a un taré qui me parle...Qu'est-ce que je fiche ici???!!!!!
En avançant, elle se retrouva dans une salle octogonale dans laquelle étaient accrochés quatre tableaux d'une jeune fille, celle qu'elle avait vue dans le miroir un peu plus tôt.

-Notre visite commence ici dans cette galerie, où vous pouvez admirer la douceur et l'innocence de la jeunesse. Hélas ! Les choses ne sont pas toujours ce qu'elles paraissent... Les murs de cette pièce, par exemple, ne s'allongeraient-ils pas, par hasard ?
Effectivement, Aloysia remarquait que les murs l'allongeaient...tout comme les tableaux qui laissaient place à des scènes plutôt..hum...macabres.
- Et comme vous pouvez le remarquer, il n'y a ni porte... ni fenêtre... Quel angoissant problème à résoudre... par où sortir ?
-Taisez-vous, par pitié, taisez-vous! gémit la jeune fille, joignant les mains comme pour une prière.
- J'ai bien peur que vous soyez contraints de me suivre. Fit de nouveau la voix.
Un nouvel éclair éclaira la pièce, et la lumière révéla dans la salle supérieure...UN HOMME PENDU!!!!!
-NON, NON, NOOOOOOOON!!!!!!! Par pitié, laissez-moi, je voulais seulement m'abriter!!!!!!!
Comme pour lui répondre, une porte s'ouvrit sur un couloir.
-Merciiiiiiiiii!!!!!!!
-Oh ! pardon, je ne voulais pas vous effrayer.
-Y'a intérêt!!!!
- Continuons la visite, il y a encore beaucoup des choses à découvrir... alors, gardez votre sang-froid. Je serais navré de vous perdre... si tôt.
-Oh nooooooooooooooooooooon!!!! fit Aloysia.
-En passant devant ces inestimables œuvres d'art, peut-être ressentez-vous comme une impression bizarre... n'ayez pas peur ! Ce n'est qu'une illusion d'optique. La vraie beauté de cette maison nous attend... plus loin.

Continuant d'avancer, la jeune fille passait devant des portraits, tantôt beaux, tantôt effrayants. Une femme se changeant en gorgone, un bateau en Hollandais Volant, une femme en félin, un chevalier en squelette...
Et enfin, elle arriva devant un portrait, celui d'une mariée.

-C'est certainement la fille que j'arrête pas de voir sur les tableaux...
CRAAAAC!
Un bruit de vaisselle cassée la tira de sa réflexion. Aloysia chercha d’où le bruit pouvait bien venir.
Elle tenta d'ouvrir la porte qui était derrière elle, mais sans succès. Pas plus de chance avec la suivante. La troisième s'ouvrit sans problème.
-Ah, enfin!
Le bruit provenait d'une télé, ce qui sembla bizarre à la jeune fille. Si le manoir était hanté depuis des années, comment cela se faisait-il qu'il y ait une télé? Les fantômes regardent des films?
La salle était étrange, il y avait la télé, et une maquette de la ville, de la mine et du manoir.
Une voix s'éleva de la télé:
- Hé hé hé hé ! Ha ha haha ! Yaaahouu ! Des problèmes avec les vivants ? Ils envahissent votre espace ? Vous voulez vous débarrasser de ces p'tits salopards une bonne fois pour toute ? Faut v'nir me voir, je suis l'meilleur bio-exorciste au pays des morts ! Demandez-moi s'que vous voulez, je casse la baraque !
C'était un homme habillé en tenue de cow-boy sur une vache en plastique, avec les cheveux blonds en pétard, le teint blafard, et l'air...comment dire...mort!
-Euh...c'est qui ce rigolo? dit Aloysia, parlant toute seule.
-Ce rigolo, il t’entends, poupée. Wouah!!!Tu sais que t'es canon toi?
Aloysia fut surprise. Quel grossier personnage, lui faire des avances alors qu'elle ne connaissait même pas son nom.
-Dis-moi, t'es qui toi?
-Moi? Ah oui J'ai fait Lettres, diplômé d'Harvard, et après j'ai beaucoup voyagé ! J'ai traversé la grande Peste Noire et ça m'a bien éclaté. J’ai vu l'exorciste 2747 fois, à chaque fois je me marre comme un bossu ! Qu’est-ce qu'il est chouette ce film, nom de dieu ! Sans oublier que tu parles à un type qui est complètement mort ! Alors, ça te va?
-Euh...je voulais savoir ton nom.
Il montra du doigt un panneau sur lequel était écrit "Betelgeuse".
-Betelgeuse? (se prononce Beetlejuice", pour les rares qui ne connaissent pas le film.)
-Dis-le trois fois, et j'me pointe, et je répondrais au moindre de tes désirs, Chérie!
-Yerk!
-C'est quoi ton p'tit nom?
-Aloysia...Mais...tu pourrais pas me dire ou je suis exactement?
-Les questions, c'est pour la voyante. Plus loin, au bout du couloir, tu la trouveras facilement, on l’entends brailler à des kilomètres! Héhéhéhéhéhé!!!!
-Okey, merci du conseil.
Aloysia pris la porte.
-Eh, tu va pas me laisser là!!! Eh, dis mon nom trois fois!!!!!!Allez quoi!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://GlywenTV.syrock.com
 
Fanfic: Aloysia au pays du Manoir.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aragone au pays de Pandi
» Petite collection d'Alice au pays des merveilles et autre
» Les légendaires aux Pays des merveilles (fiction de Xou)
» [Création/fanfic] Le monde disney (disney le coeur des royaume)
» Castlevania: amis pour la vie [fanfic]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The-Manor :: Phantom Manor - Pour aller plus loin... :: Fan Fictions-
Sauter vers: