PHANTOM MANOR
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une âme, un coeur pour ton bonheur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Dim 4 Fév - 14:21

Bon très bien avant de commencer mon histoire je tiens à préciser que je vais m'éloigner de nombreux détails pour créer quelque chose d'un peu différent. Toutes vos fics sont splendides j'espère être à la hauteur...


Dernière édition par le Lun 5 Fév - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Dim 4 Fév - 15:10

I.
Année 1821, début de siècle, début de vie, Henry Barkle était né un an plus tôt à New York. Il vivait avec ses parents dans une véritable masure, un cageot d'orange lui servant de berceau.
Dés ses 9 ans Henry fut forcé de travailler pour aider sa famille, enfant unique il se sentait seul et impuissant face au destin sombre qui semblait l'attendre. 9 ans d'existence, cela semble peu, mais la dureté de son existence avait forcé le jeune Henry à grandir prématurément, chaque jour il déchargeait les bâteaux situés dans le port, son peit corps d'enfant se transforma bien vite en corps d'homme, ses mains abimées devinrent imperméables aux blessures et à la douleur.
Lorsqu'il rentrait chez lui le soir, Henry ne trouvait aucun réconfort, considéré par ses parents comme un véritable fardeau, un bon à rien il ne trouvait aucune chaleur, aucun amour dans son foyer... N'importe quel enfant aurait pu sombrer dans la tristesse et le désepoir, mais pas Henry.
A cette époque la ruée vers l'or battait son plein, chaque jour Henry voyait ces inconnus partir, le regard fier et ambitieux. On lui avait parler de l'ouest, de ces paysages infinis, de la liberté que l'on y ressentait. Peu à peu l'ouest devint une véritable obsession pour le jeune Barkle: partir, être son propre maître, faire fortune, changer le court de son destin, faire tourner la chance... Mais il fallait attendre, ne pas se précipiter, saisir la bonne occasion au bon moment pour partir et ne jamais revenir. Aussi Henry patientait, à l'âge de quinze ans il était devenu un homme d'une force peu commune, un être viril mais dont chaque geste exprimait la séduction. 1m85, les cheveux bruns, les yeux bleux Henry était un bel homme. Chaque soir il testait son charme dans les bars de New-York, chaque soir il se rendait un peu plus compte de l' emprise qu'il exerçait sur les femmes...Mais à quoi cela pouvait-il lui servir, lui qui n'avait jamais eu la sensation d'être aimé? "L'amour se disait-il, ne fait que nous éloigner de nos buts et de nos ambitions, l'amour est inutile". Son travail et son désir d'évasion, voila tout ce qui comptait dans la vie d'Henry. Le soir de ses 17 ans, harassé par une journée de dur labeur Henry rentra chez lui. Il trouva ses parents attablés dans la minuscule pièce sombre et sale qui servait de cuisine. Ses parents le regardèrent entrer avec un air sombre, Henry compris que cela ne présageait rien de bon...
"Fils, depuis le jour de ta naissance nous t'avons apporté tout ce dont un enfant pouvait rêver" lui dit son père, Henry faillit exploser de rire, mais il savait qu'une telle réaction lui vaudrait des coups, ces fameux coups qu'il avait subi durant toute son enfance et auxquels il avait toujours éviter de répliquer malgré sa force.
"Il est aujourd'hui temps pour toi de payer ta dette"lui dit sa mère, "tu vas être envoyé dans l'usine old textile, pour y être formé, une fois que cela sera fait tu y travailleras". Old textile se trouvait à une cinquantaine de kilomètres de New York, c'était une usine lugubre dans laquelle les morts étaient fréquentes, en effet l'air y était souvent insupportable de part les mélages chimiques appliqué sur les tissus. il n'était pas rare d'y suffoquer, ou pire de tomber dans l'une des cuves destinées à la teinte.
Henry se tut, la rage bouilonnait en lui, mais il savait qu'il devait gagner du temps...


Dernière édition par le Mar 13 Mar - 11:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse du Phantommanor
Résident de Phantom Canyon


Féminin Nombre de messages : 727
Age : 28
Localisation : Créteil (94)
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Dim 4 Fév - 15:14

Pas mal du tout, j'ai hâte de savoir ce qu'il va arriver à Henry Smile
bonne continuation cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://PhantomManor.skyblog.com
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Dim 4 Fév - 15:35

II.

Gagner du temps, se renseigner sur les départ vers l'ouest, ne pas attirer l'attention de ses parents, se préparer et partir...
Henry se tut donc et alla immédiatement se coucher dans la partie du salon lui servant de chambre, il rabatti le rideau de séparation qui l'isolait du reste de la pièce et se mit à réfléchir... Avant de le laisser quitter la cuisine son père lui avait annoncé qu'il serait envoyé à Old textile une semaine plus tard, une semaine pour partir, une semaine pour tout prévoir, une semaine durant laquelle il allait jouer son destin et sa vie...
Le lendemain, jamais le contremaître du port n'avait vu Henry Barkle travailler aussi durement. Henry était réputer pour son travail bien fait mais aujourd'hui il semblait exhulter une rage sourde par le biais de son travail. Après celui-ci le jeune Barkle se rendit au tasty drinks, un bar dans lequel on trouvait souvent ce qu'Henry appellait des "recruteurs de l'ouest", ces gens envoyé par le gouvernement pour trouver de nouveaux pioniers. Henry s'approcha de l'un d'eux. " Ola l'ami!Je suis prêt à signer n'importe quel contrat pour l'ouest!". Le recruteur toisa Henry et se mit à rire "Allons, mon gars ce temps est révolu, les voyages dans l'ouest sont payant désormais, on ne donne plus de terres, on les vend! Vu ton allure je doute que tu aies les moyens, il te faudrait au moins 500 dollards!" Cette fois-ci c'était trop, toute la colère et la frustration accumulées depuis des années ressortirent, les rêves d'Henry s'envolaient d'un coup, quelqu'un devait payer...
Le poing s'abattit d'un coup, d'un seul, rapide, précis et d'une violence inimaginable, le recruteur fut balancé à l'autre bout de la pièce. Henry se mit à hurler, plus pour lui-même que pour les autres: "J'y arriverai, j'y arriverai!Personne ne se mettra sur ma route"! La foule s'écarta et Henry sortit en courant.
Il lui fallait trouver 500 dollards, comment?


Dernière édition par le Lun 12 Fév - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Dim 4 Fév - 15:53

princesse du phantommanor a écrit:
Pas mal du tout, j'ai hâte de savoir ce qu'il va arriver à Henry Smile
bonne continuation cheers

Merci beaucoup jolie princesse!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse du Phantommanor
Résident de Phantom Canyon


Féminin Nombre de messages : 727
Age : 28
Localisation : Créteil (94)
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Dim 4 Fév - 16:00

J'aime bien ta fic, elle démarre très bien Smile
j'ai hâte de savoir comment Henry va se débrouiller Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://PhantomManor.skyblog.com
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Dim 4 Fév - 16:33

III.

Pour la première fois de sa vie, Henry eu peur de perdre pieds, il n'osait rentrer chez lui, qu'arriverait-il si son père le provoquait? Cet homme qu'il venait d'agresser, il lui avait sembler si léger, si fragile, il lui avait été si facile de le blesser... Terrifié par lui-même et par le sombre destin qui l'attendait Henry passa la nuit à errer.
Le lendemain le jeune homme ne se présenta pas au port, la mine défaite, les cheveux en bataille et le regard vitreux Henry rentra au "Tasty Drinks", sur son passage les clients s'écartèrent, Henry s'assit et bu son premier verre de whisky. Les heures passèrent, les bouteilles également. Henry ressemblait à une bête sauvage, mais cette bête exhalait une sensualité mystérieuse...
Tous les clients avaient peu à peu déserté le bar, mais Henry ne pu s'empêcher de remarquer qu'une jeune fille l'observait depuis un coin sombre de la salle. Sa manière de se tenir, ses vêtements ne ressemblaient pas au style des filles du coin, elle semblait à la fois fragile et sûre d'elle. Après quelques minutes d'observation Henry s'approcha d'elle en titubant, la jeune fille ne bougea pas mais Henry remarqua que ses yeux avait une expression mêlée de crainte et de curiosité... Il s'assit en face d'elle sans y avoir été convié, son regard croisa le sien et tout d'un coup la jeune fille eut un geste que personne n'avait jamais eu pour Henry: elle posa sa main sur la sienne. La sensation que ressentit alors le jeune homme fut incontrôlable, il se raprocha de la demoiselle et l'embrassa violemment. La chaleur de sa peau, la douceur de ses lèvres et puis soudain une giffle! La jeune fille se tenait maintenant debout et le regardait d'un regard noir, sans un mot elle passa devant lui pour quitter l'établissement.
"Je t'ai reconnue Martha Blind! Tu as beau prendre de grands airs, je te connais!" La jeune fille s'arrêta net, se retourna et lui lança un regard où l'on pouvait voir perler des larmes.


Dernière édition par le Lun 12 Fév - 12:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Dim 4 Fév - 16:39

Bon je devrais apprendre à relire mes textes avant de les envoyer, désolée pour les fautes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Dim 4 Fév - 17:25

IV.

Après avoir regardé le jeune homme quelques secondes, Martha s'avança vers lui, les larmes coulant maintenant sur ses joues. "Tu ne me connais plus Henry Barkle, celle que tu as connue était une enfant et je suis une femme" Lui dit-elle. "Une femme qui se sauve lorsqu'on l'embrasse" rétorquat-il, "Pourquoi es-tu venue Martha?"
La jeune fille rougit, "je ne suis pas venue" dit-elle, "je travaille ici".
"Dans cette tenue?" demanda Henry.
"Si tu veux tout savoir Henry Barkle, cette tenue est le seul lien qui me lie encore au monde civilisé". Mon père m'a placée ici afin que je lui rapporte quelques sous. Je suis à sa merci depuis la mort de ma mère".
Henry eu l'impression d'être face à un miroir. Il observa discrètement Martha, ses mains étaient sales et abîmées et tout bien considéré la robe n'était plus de toute première fraîcheur.
"Mais j'ai en ma possession un objet de grande valeur, le seul que mon père n'ait pas vendu pour s'acheter à boire. Et un jour je vendrai cet objet et je partirai!"
Soudain l'instinct pris le pas sur la raison d'Henry, la curiosité qu'il éprouvait pour la jeune fille se transforma en intérêt financier...
"Quel est cet objet?" demanda-t'il.
"Un médaillon que portait ma mère et qui aurait appartenu à sa famille depuis des générations. Il doit valoir 800 dollards au bas mot."
Le sang d'Henry ne fit qu'un tour.
Réfléchir, s'intéresser, séduire,...manipuler. Depuis son plus jeune âge Matha Blind avait, Henry le savait, toujours eu un faible pour lui. Mais il se sentait incapable d'aimer.
Mais aujourd'hui les choses étaient différentes, Martha avait quelques chose de doux et de réconfortant, elle n'était pas vraiment belle mais possédaient d'autres avantages...
Henry prit la main de Martha, celle-ci continua:
"Je t'ai vu hier, ta rage, ton désespoir devant cet homme, j'étais terrifiée et fascinée. Je ne m'en sortirai pas seule, je veux partir", elle regarda alors Henry dans les yeux, elle semblait déterminée: " Si tu le veux je suis à toi, je te suivrai, mon médaillon et ma vie seront tiens".
La solution venait d'apparaître d'elle même, aucune violence, aucune menace n'avait du être utilisée. Martha s'était rendue sans combattre. henry eu un plaisir machiavélique en réalisant que désormais il serait non seulement libre, mais que Martha serait sa chose, son bien.
"Laisse-toi embrasser" lui dit-il, Martha s'abandonna dans ses bras.
Le lendemain Henry quitta la masure de ses parents comme il le faisait chaque jour, à la différence près que celui-ci était le dernier. Il se rendit chez un prêteur sur gage et vendit sans remords le médaillon.
Martha l'attendait au"Tasty drinks", elle y faisait sa dernière journée de travail. Lorsque le recruteur de l'ouest passa la porte le couple l'observa à la manière de deux rapaces. lorsqu'Henry s'avança vers lui l'homme recula.
"Je ne vous veux aucun mal" lui dit Henry.
"Mais cette fois vous aller me donner ce que je veux" Henry tendit une liasse de billet au recruteur.
" Je savais que vous y arriveriez, un homme avec une telle poigne que vous..."
"Trève de bavardage!" dit Henry. "Je veux une terre propice à la chance et à la fortune Faites ce qu'il faut!"
L'homme se mit à rire: "quiconque allant dans l'ouest recherche une telle terre!"
"Et bien si elle n'existe pas, je la créerai!" rétorqua Henry en signant le contrat de vente d'une terre située dans un lieu nommé Phantom Canyon.
Henry regarda Martha: "Prends tes affaires, nous partons!"
Martha allait sortir du comptoir lorsqu'elle fut arrêtée par le patron
"Où comptez-vous aller comme ça? La fille doit rester, de plus il me semble qu'Old textile t'es réservé, n'est ce pas Barkle?"
Les rumeurs couraient vite à New-York.
Nouvel accès de rage, sa bouteille à la main Henry fraccassa le crâne de l'aubergiste, pris Martha par la main et quitta le bar sous le regard imuissant et médusé de la foule.
La terre, un cheval et un chariot avaient couté 580 dollards, il en restait 220 pour démarer une nouvelle vie, sans attendre le couple prit la direction de l'ouest.


Dernière édition par le Lun 12 Fév - 12:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Lun 5 Fév - 19:35

V.

Les jours passaient et le voyage se déroulait sans encombre,mais la relation qui unissait les deux êtres devenait de plus en plus complexe. Ils passaient leurs journées seuls, Henry menait le chariot et Martha se tenait à ses côtés. Mais comment communiquer alors que l'on a passé la plupart de sa vie dans la solitude et sans amour? De plus une question restait en suspend: qu'adviendrait-il une fois arrivés à destination? Chacun repartirait-il de son côté? Si Henry était assez fort pour vivre seul, qu'en était-il pour Martha? Chaque soir, ils restaient au coin du feu. Martha faisait alors de son mieux pour mieux connaître son compagnon,mais celui-ci se renfermait sur lui-même. Une nuit, Martha prit son courage à deux mains:
"Que ferons-nous une fois arrivé à Phantom Canyon?"
"Nous"? Lui répondit Henry, "Je doute qu'il y ait jamais un nous".
Pour la première fois depuis plusieurs semaine Martha décida de ne pas se laisser faire:
"Si tu es en route vers l'Ouest c'est grâce à moi Henry Barkle, je t'ai donné la seule chose à laquelle je tenais et tu l'a vendue. Tu as une dette envers moi!"
Henry la dévisagea un long moment en silence
"Je pourrais l'abandonner ici, ou pire... Qui le saurait?" pensa-t'il. Durant un court moment il imagina la scène, ses mains se refermant sur le coup de Martha. Inconsciemment il approcha ses mains du coup de sa compagne, celle-ci ne recula pas, elle dévisageait Henry, puis tout à coup elle se rapprocha et l'enlaça .
"Henry je crois que je t'aime, je t'ai donné ma vie, ne l'oublie pas"
"Elle n'a rien compris" pensa-t'il. Mais il prit le geste de Martha comme un signe du destin.
"Tu ne me connais pas lui dit-il, tu ne sais pas ce dont je suis capable, chaque jour je sens monter en moi une force nouvelle, une force terrifiante".
"Je m'en fiche je t'aime".
"Je suis incapable d'aimer Martha!"
"Accorde moi le statut d'épouse, je me fiche du reste, je ne te gènerai pas, je t'aiderai, te supporterai. Epouse-moi et nous serons quittes."
"Je t'aurai prévenue. Mais si c'est ce que tu souhaites je t'épouserai". Lui dit-il.


Dernière édition par le Lun 12 Fév - 12:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse du Phantommanor
Résident de Phantom Canyon


Féminin Nombre de messages : 727
Age : 28
Localisation : Créteil (94)
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Lun 5 Fév - 20:18

J'adore ton histoire, franchement continue la miss, c'est excellent cheers thumright
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://PhantomManor.skyblog.com
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Lun 5 Fév - 23:31

princesse du phantommanor a écrit:
J'adore ton histoire, franchement continue la miss, c'est excellent cheers thumright

Tes encouragements me font chaud au coeur! Et personnellement j'adore ton sky!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Mar 6 Fév - 15:57

VI.

Le voyage serait bientôt terminé, demain ils arriveraient à Phantom Canyon. Depuis qu'Henry lui avait promis de l'épouser Martha faisait tout pour être enjouée et tentait de dérider son compagnon. Celui-ci semblait être sous le coup d'une excitation grandissante à l'approche de la ville, certes il n'était pas plus bavard, mais une étrange lueur brillait dans ses yeux. Ce soir là au coin du feu Martha fit des projets d'avenir, elle affirmait qu'ils leur faudrait chercher un logement convenable qu'elle décorerait elle-même. Alors que sa compagne décrivait avec une précision saisissante leur futur habitation, Henry Barkle sombra dans un sommeil profond, la voix de Martha devenant un écho agassant et répétitif:
"Une maison, voila ce qu'il nous faudrait, oh au départ elle ne ressemblerait pas à grand chose, mais en l'arrangeant un peu... Deux ou trois pièce se serait parfait.... Une maison, une petite maison, un chez-nous... Une maison..."
Henry vascillait maintenant dans un songe, il tombait... tombait... "Une maison... un logement.... " Henry tombait mais ne pouvait hurler, tout à coup il vit, sous lui, une lumière, il allait s'écraser au sol.... "une maison..." Henry ferma les yeux pour ne pas voir l'impact... "Je vais mourir" se dit-il, "je n'ai rien accompli et je vais mourir", la voix de Martha se fit de nouveau entendre... "Une maison"...
Lorsqu'il rouvrit les yeux le jeune Barkle jonchait un sol poussiéreux et sec, lorsqu'il leva la tête le ciel était d'un bleu limpide, un calme apaisant régnait. Henry se releva. A ce moment précis une ombre gigantesque attira son regard vers la droite. Là se trouvait une splendide maison faite d'un bois luxueux et couverte de fenêtres d'un verre magnifique. Un jardin entourait la demeure, si bien qu'à quelques mètres du sol poussiéreux, poussait une herbe verte et luxuriante.
"Une oasis en plein désert" se dit-il, "un havre de paix".
Henry se dirigea vers l'entrée et remarqua que la maison était surélevée et surplombait un paysage en construction, au millieu de celui-ci se tenait une immense mine.
Après avoir admirer la vue durant de longues minutes Henry décida de frapper à la porte. A sa grande surprise celle-ci s'ouvrit toute seule. Un magnifique foyer l'accueillit, les murs était magnifiquement décorés, un lustre en or et cristal descendait du plafond. A sa gauche Henry vit une porte menant à une salle octogonale. Aux murs se trouvaient des cadres vides, le propriétaire n'avait apparemment pas encore fini de décorer cette pièce... Tout à coup Henry eut une révélation fulgurante, une impression d'évidence: il était le propriétaire de cette magnifique maison, elle lui appartenait, elle était son oeuvre, le comment et le pourquoi n'avaient guère d'importance, cette demeure était la sienne il le savait maintenant. Henry voulut pousser la porte de cette salle pour découvrir le reste de la bâtisse, mais la porte ne s'ouvrit pas. Les murs commencèrent à s'allonger... Henry fut plongé dans le noir et se remit à tomber... "Non pas maintenant se dit-il, elle est à moi... Ma maison! Ma Maison...!"
"Henry réveille-toi! Tu fais un cauchemar, je t'en prie calme-toi! Henry!"
Martha secouait fortement son compagnon. Empli de sueur et tremblant celui-ci ouvrit les yeux. Un silence se fit. Le couple se regardait dans les yeux.
"Tu m'as fait très peur" dit Martha, "Tu gigotais dans tous les sens, et, il y a juste une minute,tu t'es mis à hurler, tu parlais d'une maison.
Mon pauvre chéri, je t'ai influencé avec mes histoires... Ne t'inquiète pas je suis là".
Le sentiment de terreur que ressentait Henry ne venait pas de son cauchemar, mais de la solitude qu'il ressentait à présent. Pendant son rêve il s'était senti chez lui, quelque chose lui appartenait, et maintenant plus rien...,il n'avait plus rien.
Martha le prit dans ses bras.
"Je suis avec toi."
Soudain Henry se calma: il n'avait pas de demeure, pas encore, mais il l'avait, elle, cette douce jeune fille amoureuse d'un monstre en devenir. Elle était là si près, il lui avait promis le mariage, elle ne pouvait lui refuser ce qu'il voulait, là maintenant tout de suite.
Henry dévisagea Martha, prit son visage entre ses mains et l'embrassa fougueusement, ses mains parcoururent sa robe, ses épaules, ses bras...
"Henry Barkle que fais-tu?"
"Laisse-moi faire Martha, j'en ai besoin".
Il la dévorait de baisers... Ses mains se faisaient plus pressantes...
"Henry... Je... "
"Je ne te ferai aucun mal..." lui dit-il.
"Je suis à toi" souffla t'elle.
Elle était à lui, oui, elle était la première chose qui lui appartenait, mais d'autres choses viendraient, Henry le savait à présent.


Dernière édition par le Lun 12 Fév - 12:54, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse du Phantommanor
Résident de Phantom Canyon


Féminin Nombre de messages : 727
Age : 28
Localisation : Créteil (94)
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Mar 6 Fév - 16:17

Héhé intéressant ce cauchemar ! ta fic est vraiment très bien écrite, j'adore Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://PhantomManor.skyblog.com
nitraM
Résident de Phantom Canyon


Masculin Nombre de messages : 823
Age : 23
Localisation : En face de l'écran ou autre part
Date d'inscription : 12/10/2006

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Mar 6 Fév - 16:18

Super Fanfic thumleft ! Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://piv.pivpiv.dk/
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Mar 6 Fév - 20:49

Merci à tous les deux! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Mar 6 Fév - 22:44

Vivement la suite ( comme ça c' est plus vite fini Twisted Evil ) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Mar 6 Fév - 22:49

Maggie Simpson a écrit:
Vivement la suite ( comme ça c' est plus vite fini Twisted Evil ) !

Alors ça c'est vraiment gentil Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Mar 6 Fév - 22:51

Ne le prenez pas mal... mais vivement la suite ( avec des détails croustillants ! ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Mar 6 Fév - 22:54

Héhéhé! Si vous voulez très chère je vous enverrai une version non censurée pour vous toute seule....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Princesse du Phantommanor
Résident de Phantom Canyon


Féminin Nombre de messages : 727
Age : 28
Localisation : Créteil (94)
Date d'inscription : 03/03/2006

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Mar 6 Fév - 23:13

Ben en tout cas si il aime pas moi j'adore ta fic, l'histoire me passione ! alors continue Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://PhantomManor.skyblog.com
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Mar 6 Fév - 23:30

Avec des illustrations évidemment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Mar 6 Fév - 23:32

princesse du phantommanor a écrit:
Ben en tout cas si il aime pas moi j'adore ta fic, l'histoire me passione ! alors continue Very Happy

Tu es trop gentille. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Mar 6 Fév - 23:33

Maggie Simpson a écrit:
Avec des illustrations évidemment...

Non je laisserais ton imagination travailler....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Mer 7 Fév - 14:24

VII.

Le jour commençait à poindre lorsque Martha ouvrit les yeux.
"Une nouvelle vie commence" se dit-elle. Elle roula sur le côté pour admirer son compagnon.
"Décidément tu m'auras tout pris", elle rougit à l'évocation de cette nuit écoulée, il avait été très doux mais insatiable, ils avaient fini par s'écrouler de fatigue il y a moins de trois heures.
Mais Martha n'arrivait plus à dormir. Elle était amoureuse, ce qui la rendait mi-heureuse mi-inquiète, Henry était un être étrange à qui elle ne pouvait rien refuser. Ce manque de volonté ne ressemblait pourtant pas à Martha: de nombreux hommes avaient essayé de lui faire la court, aucun n'y avait réussi, mais lorsqu'elle revit Henry tout changea.
"Tu es une femme maintenant" se dit-elle. "Ta vie risque de ne pas être facile... Mais tu tiendras bon".
Elle pensa alors à sa mère morte trop jeune et qui avait passé sa vie sous le joug d'un homme qu'elle n'aimait pas.
"Ma vie sera différente maman je te le promets, j'ai du vendre le médaillon mais le jeu en vallait la chandelle".
Martha se leva, raviva le feu et fit quelques pas, de la colinne où ils avaient établi leur campement on avait une vue incroyable sur le canyon, un peu plus loin on pouvait appercevoir l'ombre de la ville.
"Cela ne peut être pire que New-York" se dit-elle.
De son côté Henry était réveillé mais refusait de faire le moindre geste dans l'espoir de se rendormir. Il n'avait plus rêvé de le demeure, cela provoquait en lui un sentiment de manque et de frustration.
"Elle m'a vidé la tête avec ses charmes. Les femmes..." S'il se levait maintenant il savait qu'il s'en prendrait à Martha, mieux vallait essayer de dormir encore un peu...
"Vas-tu vraiment l'épouser?" Pensa-t'il. "En vaut-elle vraiment la peine?" La nuit qu'ils avaient passé avait été très agréable, mais c'est lui qui avait pris la moindre décision, ele s'était laissé faire, elle se laisserait faire pour tout... Elle lui avait affirmé qu'elle l'aimait, était-ce vrai? Ou avait-elle simplement peur qu'il l'abandonne? Et lui, l'aimait-il? Il sonda son coeur... le vide, le néant..... une maison. Oui la maison faisait battre son coeur, mais Martha... rien.
Dans quelques heures nous serons à Phantom Canyon, ville de l'avanir, ville de promesses, ville d'or!. A ce moment il sera encore temps de décider si ce mariage sera utile ou non...
Henry entendit les pas de Martha revenir vers lui.
"Tu es réveillé?" Demanda-t'elle.
"Non je dors les yeux ouvert" dit-il. Puis il se lança à lui-même "reste calme!"
Le jour est à peine levée et te voila déjà debout lui dit-il, je pensais t'avoir épuisée...
L'amour me donne des ailes murmura-t'elle.
Henry l'observa en silence: "elle est jolie, mais elle n'est pas belle, elle ressemble à une enfant."
D'un autre côté avait-il déjà vu une femme réellement belle? Non.
"Puisque nous sommes tous deux réveillés autant partir tout de suite" dit-'il.
"Comme tu voudras". dit-elle.
Une heure plus tard le chariot descendait la colinne par un chemin étroit et sinueux. Bien vite ils se retrouvèrent à l'entrée de Phantom Canyon. C'était une ville en construction, une ville naissante où régnaitt une animation excitante. Le chariot traversa la rue principale, à la fin de celle-ci se trouvait un bâtiment au dessus duquel était inscrit. "Mairie. Bienvenue!" Sur le pas de la porte se trouvait un homme dont la bonhomie ne pouvait être ignorée: le regard brillant, le sourire enjoleur et une certaine tendance à l'embonpoint lui donnaient une allure très sympathique.
"Bienvenue à Phantom Canyon, chers amis!", le maire s'avança vers Martha, "chère Madame c'est un plaisir vous êtes ravissante". "Monsieur à bien de la chance".
"C'est justement de chance dont j'ai besoin" dit Henry, "où puis-je acheter une concession?"
"Je vois que vous savez ce que vous voulez l'ami. La vente de terre a lieu en face, peut-être Madame préfèrerait-elle rester ici et boire une tasse de thé? Ma femme se fera un plaisir de l'accueillir."
"Cela me permettra de réfléchir à la situation" pensa Henry.
Vas-y Martha, cela te fera du bien.
"Mais Henry, je préfèrerais..."
"Fais ce que je te dis, je n'en ai pas pour longtemps!"
A contre-coeur Martha descendit du chariot et entra dans la mairie.
Henry se dirigea seul vers le bâtiment désigné par le maire. Tout en marchant une personne attira son attention, une jeune femme vêtue de rouge, sa robe décolletée épousant parfaitement ses formes magnifiques. Elle était...belle. Henry se rendit compte qu'elle se tenait adossée au mur du bâtimentréservé aux concessions. Il remarqua également qu'elle le dévisageait. Mais henry avait d'autre chose à faire, il détourna le regard de la charmante créature et entra.
"Que puis-je faire pour toi mon gars?"lui demanda un vieil homme au sourire édenté.
"Je veux une terre pour prospecter et un logement".
L'homme se mit à rire, "Vu ton allure tu viens à peine d'arriver! Allons faire un tour, tu choisiras ta parcelle. Anna viens avec nous!"
En sortant Henry remarqua que la jeune femme s'était mise à les suivre.
"Ainsi tu t'appelles Anna" pensa t'il.
Quelques minutes plus tard Henry se trouva en face d'un paysage gigantesque et vierge.
"Vas et choisis bien" lui dit le vieillard.
Henry se mit à marcher seul, comment choisir?
Soudain il eut un flash, la parcelle de terrain sur laquelle il marchait à présent lui rappellait quelque chose... Henry tomba dans un puit noir.... Mon rêve... la mine gigantesque.... MA mine...
Quelques secondes plus tard Henry rouvrit les yeux, le viellard l'avait rejoind, mais Anna était restée en retrait.
Et ben mon gars on inspecte le sol. L'homme se mit à rire.
"Cette parcelle, je la veux".
"Cela fait un bien grand terrain pour un seul homme"... Dit le vieillard.
"As-tu les moyens?"
Le voyage en compagnie de Martha ne lui avait presque rien coûté, il lui restait 500 dollards. Mais il fallait en garder un peu, le temps de trouver un travail ou de faire fortune.
"400 dollards" dit-il.


Dernière édition par le Lun 12 Fév - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une âme, un coeur pour ton bonheur.   Aujourd'hui à 8:48

Revenir en haut Aller en bas
 
Une âme, un coeur pour ton bonheur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 16Aller à la page : 1, 2, 3 ... 8 ... 16  Suivant
 Sujets similaires
-
» Plaidoyer pour le bonheur
» Un petit cache-coeur pour Maloé- Angelica - Y
» Coeur "porte bonheur" d'IV
» Coup de coeur pour Koxie
» Un petit coeur pour Thibaut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The-Manor :: Phantom Manor - Pour aller plus loin... :: Fan Fictions-
Sauter vers: