PHANTOM MANOR
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Psychose à Phantom Manor

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Psychose à Phantom Manor   Lun 12 Mar - 20:28

Eh oui, d'après son génial auteur ( c'est moi ), elle n' a aucun lien avec cet excellent film de Sir Alfred Hitchcock.

Elle se passe dans le sud - ouest des Etats - Unis d' Amérique de nos jours. Il pleut des cordes et c' est la nuit. Une jeune femme ( appelons - la Marion ) arrive en voiture dans une petite ville ( disons Thunder Mesa ).


Dernière édition par le Jeu 14 Juin - 21:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pumpkin Man
Modérateur


Masculin Nombre de messages : 893
Localisation : Un petit village nommé Paris
Date d'inscription : 03/07/2005

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Mar 13 Mar - 20:33

Très cher Maggie Simpson,

Je t'avoue avoir quelques difficultés à cerner ton psot...

Pourrait être plus explicite dans tes remarque ou post quelquonque car pauvre mortel que je suis ( eh oui même les curcubitacés de pigmentation orangée ) ne puis je ouir correctement ce que tu dis.

De quelle fiction parles tu? Que feu Sir Alfred Hitchcock, maestro virtuose du 7ème art a encore pu faire?

De plus, cinéphile ( du latin cinéphilium ) que je suis ( curcubitacée ), est spécialiste de ce film qui est le paroxysme de la carrière de Hitchcock, Psychose, m'intérresse beaucoup

Puisse agréer mes remerciements les plus distingués...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Mar 13 Mar - 21:16

En fait je prépare une fiction et j' ai créé le sujet avec un jour d' avance sur la susdite fiction ( dont la première partie arrviera quelques minutes après ce message ). A ce propos le premier message de ce merveilleux topic a été un peu actualisé pour un meilleur remplissage.

PS : je pensais que les citrouilles étaient immortelles, mais pas les potirons .

Et donc voici l'histoire. J' adore le titre.

Psychose à Phantom Manor



Chapitre 1 : la ville fantôme.


Marion ne savait plus vraiment pourquoi elle était partie de chez elle cet après - midi. Elle a fait une erreur, une grosse erreur. Elle n' aurait pas du se trouver là, dans sa voiture d' importation, en ce moment, sur la route, en pleine nuit, alors qu' une pluie battante et surtout la fatigue la contraignait à rouler au pas sur cette route sinueuse qu' elle a eu le malheur d' emprunter il y a deux heures.
Marion regarda sa montre : 23 heures. Elle pensa à son fiancé qui l' attendrait au petit matin devant chez elle, lui annoncant peut - être qu'enfin il avait divorcé.
La route était devenue plus plate, plus large, moins cahotique. Marion accéléra. La voiture passa alors sous une arche, ou du moins c' est ce qu'avait cru Marion. Etonnée de voir cette curiosité géologique, elle se retourna quelques instants. L' arche était en fait un portique en bois. Lorsqu'elle se remit dans le bon sens, une bête sauta devant la voiture en plein milieu de la route. La faible lumière des phares démasqua un grand chien ou un loup, voir un coyote. Marion freina très fort, l' animal s' enfuit aussi rapidement qu' il était arrivé.
La voiture commençait à déraper alors que Marion avait évité une petite butte au milieu de la chaussée surmontée d' un piquet tenant une pancarte qu' elle n' avait pas pu lire. Puis la voiture fit un demi - tour complet tout en continuant d' avancer. Elle s'immobilisa enfin dans le fossé. Un des phares avait été cassé par la collision avec un mur de pierre ce qui avait permis à la voiture de s'arrêter.
Marion reprit ses esprits quelques instants puis tenta de redémarrer. Le moteur semblait bien tourner, l' embrayage était neuf mais la voiture n'avançait pas. Marion sortit et s'aperçut que les deux roues arrières motrices étaient embourbées. Pire, elles étaient même immergées. En effet, la voiture avait stoppé juste sur la berge d'une rivière. Mais les roues arrières ne touchaient plus le sol, et donc il était impossible de repartir.
Marion essaya de pousser sa voiture vers la terre ferme sans y parvenir.
Elle se résigna à attendre le jour. Elle avait perdu son portable pendant sa fuite. Elle coupa le moteur Elle prit une torche électrique dans la boîte à gants. La curiosité la poussa à aller voir ce fameux piquet et sa pancarte. Peut - être pourra - t - elle s' y renseigner. En espérant que cette maudite bestiole qui avait provoqué l' accident ne revienne pas.
Marion put lire sur la pancarte " Welcome to Thunder Mesa " . Elle était dans une ville, ou au moins un village, et aucune lumière, rien.


Dernière édition par le Jeu 15 Mar - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie Ravenswood
Squelette farceur


Féminin Nombre de messages : 437
Age : 26
Localisation : quelque part entre BTM et PM ( les toilettes peut-être)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: interêt   Mer 14 Mar - 0:16

je trouve que tu rédiges bien et j'ai hâte de lire la suite bravo cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Mer 14 Mar - 0:30

voila donc la fameuse fiction, j'avoue avoir été comme notre cher Pumpkin Man et m'être demandé le but de ce topic.
Mes félicitations et mes voeux de bonne continuation.... cheers
J'attends toujours un certain duel au sommet de BTM....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Mer 14 Mar - 21:28

Merci pour ces encouragements et ces compliments, et comme je ne l' avais pas promis, voici la suite.



Chapitre 2 : un manoir cher à Sir Alfred Hitchcock.



De plus, avec les nuages la lune ne pouvait éclairer les lieux. Marion balayait avec sa torche les alentours. Des façades en bois avec des traces de peinture, des poteaux brisés, des vitres fendues voire totalement brisées, et une lumière faiblarde qui semblait flotter au loin.
Le sang de Marion ne fit qu' un tour : il y avait quelqu' un là - bas, peut - être dans une maison ou sur une butte, et qui avait de la lumière. elle se résolut à avancer vers cette lumière, non sans avoir fermé sa voiture et éteint les phares. La pluie s' arrêta alors que Marion atteignait un embarcadère vide. La lumière avait disparu.
Les nuages s' écartèrent et la pleine lune permit à Marion d' admirer enfin le somptueux paysage de Thunder Mesa. La rivière était en réalité un lac qui entourait une montagne aux reliefs tourmentés, aux rochers ciselés et aux flancs abruptes. Mais le plus impressionant était sans nulle doute la grande bâtisse qui se dressait devant elle, juchée sur une colline. Marion la reconnut aussitôt : la copie parfaite du manoir de Norman Bates dans Psychose.
Les jardins du manoir étaient entourés d' une grille de fer forgé tordues. Des statues penchées représentant un aigle et un lion étaient penchées. A gauche de la maison, il y avait une petite chapelle, sûrement celle des propriétaires réservée à leur usage personel.
La façade du manoir comptait de nombreuses fenêtres. Marion se remit à marcher vers cette demeure où elle espérait trouver de l' aide. Les nuages cachèrent à nouveau la lune, et la lueur entraperçue précedemment revint. Elle semblait provenir d' une bougie ou d' un chandelier car elle était rougeoyante, vacillante, et en même temps très faible.
Guidée par la lumière de sa lampe - torche, Marion avança jusqu' aux grilles de la propriété. Elles étaient fermées. Rouillées, tordues, certes, mais bel et bien fermées. Marion remarqua sur la gauche de la grille, sur un pilier soutenant les gonds, une plaque métallique sur laquelle étaient inscrits " Phantom Manor " et " non omnis moriar ".
Elle reconnut du latin dans la deuxième inscription. Elle ne savait pas ce que cela signifiait, mais la première la décida à reculer. Quelle idée de demander de l' aide à une hypothétique personne qui vivrait dans le manoir de Psychose, manoir qui s' appelerait Phantom Manor et qui plus est dans une ville fantôme. Elle se retourna et le faible faisceau de sa lampe éclaira un corbeau qui tenait dans son bec un médaillon.
" Et maintenant, ils vont me jouer les Oiseaux ! " se dit Marion, surprise.
Le corbeau la regarda fixement et s' envola vers le manoir. C' est alors qu' elle entendit un grincement derrière elle. elle fit volte - face et vit que la grille s' était entrouverte, elle qui était pourtant bien fermée et bloquée, et cela sans qu' il y ait eu le moindre vent.
Marion n' attendit pas une seconde de plus, elle se retourna et courut vers sa voiture. Elle prit la clé dans sa poche et la pointa vers l' automobile toujours enlisée dans la berge. Elle n' eut pas le temps d' appuyer sur le bouton de déverrouillage des portes car deux yeux jaunes la fixaient. La bête qui avait provoqué son accident était de retour.
Marion prit ses jambes à son coup en direction du manoir. Elle pensait échapper à l' animal en se réfugiant derrière les imposantes grilles qui encerclaient les jardins de Phantom Manor. Elle ferma la grille derrière elle, mais le loup - c' est ce qu' elle supposait que la bête soit - avait disparu. C'est alors que la porte principale du manoir s' ouvrit, et qu' apparut sur le devant de la porte la silhouette d' un homme.
- Vous êtes blessé ?
Marion ne répondit pas, toujours contemplant la silhouette.
- Répondez ! Vous allez bien ? insista l' homme.
- Oui, répondit Marion après quelques secondes. Désolé de vous déranger, mais ma voiture est enlisée sur la berge.
- Rentrez donc, madame, ne restez pas sous cette pluie.
Marion n' avait pas remarqué qu' il pleuvait, trop occupée à se rappeler les scènes du film d' Hitchcock qui se déroulait dans le motel Bates et dans la copie du manoir qui se tenait devant elle. Le loup avait fait oublié très vite le film et la pluie qui avait doublé d' intensité. Elle éteignit sa torche et se mit à monter l' escalier en pierre qui la reliait à Phantom Manor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Jeu 15 Mar - 17:09

Chapitre 3 : la rencontre.



Marion venait à peine de monter la dernière volée de marche que son hôte lui lança un " bienvenue à Phantom Manor " sur un ton amusé.
" Vous qui avez osé troublé la sérenité de ces lieux, aurez - vous le courage de franchir cette porte. Entrez, au point ou vous en êtes. " rajouta - t - il avec une voix grave mais toujours amusé, en montrant la porte principale du manoir.
" Montrez vous à la lumière, que je vous vois un peu " continua - t - il.
Marion regarda son hôte. Il était plutôt grand, avait un beau visage, paraissait calme mais un peu fatigué. Marion lui donnait la cinquantaine. Elle lui dit tout en souriant, plus par politesse que par amusement :
- Ma voiture est enlisée sur la berge à l' entrée de la ville. Puis - je téléphoner depuis chez vous pour qu' on vienne me chercher, s' il vous plaît ?
- Ah, l' innocence de la jeunesse ! Mais nous avons toute la vie et la mort devant nous. Pourquoi se précipiter ?
Marion avait perdu son sourire est parazissait presque apeurée.
" Pardon, je ne voulais pas vous effrayer. Entrez, entrez donc."
Il rentra dans la demeure, suivi de Marion. Cette dernière ôta son manteau détrempé. Après avoir fermé à clef la porte, le mystérieux hôte reprit :
- Il n' y a pas de téléphone à Phantom Manor, madame.
- Mademoiselle, le reprit Marion.
- Vous devrez attendre le jour ou aller de nuit chercher de l' aide. Il y a bien un village à 500 mètres derrière le manoir, mais ...
- Vous n' avez pas de voiture ? Je suis pressée, je dois être à San Francisco demain soir au plus tard.
- Non, je n' ai pas de voiture. Seulement une vieille charrette et un corbillard, sans bête pour la tirer. Vous devrez aller à pied à Phantom Canyon pour demander de l' aide. Il faut 10 minutes le jour en connaissant le chemin, mais la nuit personne ne s'aventure dans la forêt par peur de s' y perdre pour toujours.
- Mais alors ...
- Passez la nuit ici. Demain je vous accompagnerai au village. Je devais d' ailleurs m' y rendre aujourd' hui, mais ...
Il soupira.
" Ma fille est très malade. J' ai toujours peur qu'elle n'ait une crise pendant une de mes absences. "
Marion se résigna donc à passer le reste de la nuit au manoir. Elle avertit son hôte de sa décision.
- Vous m' avez convaincu, je passe la nuit ici. Cela ne vous dérange pas ?
- Pas le moins du monde.
- Et votre fille ?
- Elle reste dans sa chambre toute la journée. Elle ne bouge pas de son lit. Elle ne veut pas être dérangée. D' ailleurs, je monte le moins possible à l' étage pour ne pas la contrarier.
- Je ... merci Monsieur ... ?
- Appelez - moi Henry.
- Monsieur Henry, où puis - je déposer mon manteau ?
- Ah oui, excusez - moi. Euh... je vais vous conduire à la chambre d' amis, suivez - moi. Au fait, quel est votre nom ?
- Je m' appelle Marion. Je viens de l'Utah.
Henry s' engouffra sans réagir dans une pièce à gauche de l' entrée encore plus sombre que celle - ci.
- Comment se fait - il qu' il y ait si peu de lumière ? demanda Marion.
- Le manoir entier est éclairé par des chandeliers, des bougies,...
- Il y a une coupure de courant ?
- Oui et non. Il n' y a jamais eu d' électricité à Phantom Manor.


Dernière édition par le Jeu 15 Mar - 21:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie Ravenswood
Squelette farceur


Féminin Nombre de messages : 437
Age : 26
Localisation : quelque part entre BTM et PM ( les toilettes peut-être)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: compliment   Jeu 15 Mar - 20:19

et bien je vois que tu ne manque pas d'idéée mais esse normal que tu appel Henri Norman je sais que c'est le nom du perso de psychose mais lorsque tu dis " Monsieur Norman " mis à par cela j'ai vraiment très hâte de savoir comment cela va se passer pi j'adore les phrases de l'attraction qui rentre subtilement dedeans encore bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Jeu 15 Mar - 20:59

En fait je comptais l' appeler Norman mais on m' accuserait de copier le film. Et comme cette histoire se passe à PM, il faut bien un Henry Ravenswood quelque part. J' ai fait ce changement après avoir écrit cette partie, et j' ai omis de changer la moitié des Norman...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Jeu 15 Mar - 21:35

Chapitre 4 : insomnies.


Marion suivait Henry depuis une minute lorsqu' ils arrivèrent enfin à la chambre. Henry prenait bien soin de n' ouvrir qu' une porte à la fois dans chaque pièce, ce qui ralentissait leur marche. L' obscurité du manoir rendait aussi les déplacements beaucoup plus diffciles.
- Voici votre chambre pour cette nuit, mademoiselle.
- Appelez - moi Marion.
- D' accord, Marion.
- Merci pour tout. Vous êtes sur que cela ne vous dérange pas ? Je peux dormir dans ma voiture.
Marion ne voulait plus sortir à présent. Elle avait dit cela par politesse. Le manoir était certes repoussant à première vue, mais l' intérieur était chaleureux, avec beaucoup de tons rouges sur les murs. L' accueil de Henry était aussi très chaleureux.
- Non, vous ne me dérangez pas. Vous savez, j' ai failli transformer Phantom Manor en hôtel pour les touristes de la région. Il y a de la place, et j' aurais pu faire installer tout le confort nécessaire. Mais l' état de santé de ma fille et l' absence de touristes dans cette région m' ont poussé à changer d' avis. Maintenant je vis seul avec une fille qui m' est devenue étrangère dans un manoir beaucoup trop grand pour moi isolé dans les terres oubliées de Thunder Mesa. Excusez - moi, je m' emporte et...
- Et votre femme ?
Marion comprit qu' elle avait fauté en voyant le visage de Henry, auparavant si chalereux, devenir renfrogné, fatigué.
- Bonne nuit. Vous avez de la lecture dans ce bureau avec le miroir, là. Gardez ce chandelier pour la lumière, mais n' oubliez pas d' éteindre avant de vous endormir. Je ne voudrais que ce qui me reste de ma femme parte en fumée comme elle.
- Bonne nuit, répondit Marion, mais Henry avait déjà fermé la porte.
" Marion, tu es stupide. Ce gentil monsieur t' accueille en pleine nuit et toi tu lui parles de sa femme qu' il a visiblement perdu, puisqu' il vit seul, se dit - elle. Et maintenant, au lit. Tu partiras demain à l' aube,tu remercieras Henry et lui offrira un peu d' argent en dédommagement. "
Marion avait remarqué depuis son entrée dans la pièce le grand tableau accroché au mur. Il représentait une jeune fille en tenue de mariée. Elle était vraiment belle.
" Sûrement la fille d' un ancien propriétaire de Phantom Manor." Elle se coucha et éteigna le chandelier en soufflant sur les flammes. Cependant, les volets de la fenêtre n' étaient pas fermés et la pâle lueur de la lune était revenue pour éclairer la pièce, à l' exception du tableau qui restait dans l' ombre. Marion se leva pour fermer ces volets.
Elle remarqua alors quelque chose de troublant : la lumière de la lune semblait dessiner une tête de mort sur le miroir du bureau. Elle ferma d' autant plus vite les volets, avec du mal car un des deux pendait à un de ses gonds. Elle se remit dans le lit, qui était froid et dur, et trop petit pour elle malgré sa taille normale. Elle se recroquevilla pour avoir plus chaud.
Une heure après - c'est le temps qui s' était écoulé selon elle - Marion ne dormait toujours pas. Elle regarda sa montre : minuit. Une horloge proche retentit dans le coulir voisin. Marion compta les coups pour s' endormir. Elle en entendit treize.
" Tout est un peu détraqué dans cette baraque " pensa - t - elle en se rappelant le miroir.
" Même Henry doit l' être un peu. Seul, dans ce manoir lugubre, dans une ville fantôme isolée de toute civilisation, avec sa fille malade. "
Marion passa les deux heures suivantes à cogiter au sujet de son avenir. Sa fuite précipitée et imprévue, son attente du divorce de Sam, son fiancé. Elle allait dans le mur.
Elle pensa à Henry, seul, triste, fatigué, oublié dans le manoir. Elle ne voulait pas finir comme lui. Elle voulait vivre, avec des amis, des voisins, des enfants et être mariée avec Sam. Sa fuite vers la Californie avait été une faute grave. Que penserait Sam ? Que croirait son employeur à la banque ? Qu' elle était une voleuse lâche. Vers deux heures, elle décida de partir, de retourner dans sa ville, de rentrer chez elle. Elle avouerait tout et assumerait les conséquences de ses actes. Quitte à repartir vers San Francisco après.
La faim la tenaillait à présent. Une chose était sûre : elle ne dormirait pas cette nuit. Elle sortit du lit, alla à la fenêtre pour ouvrir les volets. Mais la lune aviat disparu. Il n' y avait aucune lumière. En voulant retrouver le chandelier qui était sur le bureau, elle remarqua une petite lueur passer dans le couloir. Croyant y trouver Henry, elle ouvrit la porte du couloir et se retrouva nez à nez avec un fantôme.


Dernière édition par le Mar 20 Mar - 17:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie Ravenswood
Squelette farceur


Féminin Nombre de messages : 437
Age : 26
Localisation : quelque part entre BTM et PM ( les toilettes peut-être)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: reponse   Jeu 15 Mar - 23:15

tout cela m'a l'air très aléchant et comme tu le voit je suis ton histoire avec beaucoup d'interêt
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Ven 16 Mar - 15:33

Maggie Simpson remercie Mélanie Ravenswood ( et les autres ) de leur fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie Ravenswood
Squelette farceur


Féminin Nombre de messages : 437
Age : 26
Localisation : quelque part entre BTM et PM ( les toilettes peut-être)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: reponse   Ven 16 Mar - 20:30

mais de rien très cher nous sommes sincères et il est vrai que tu as beaucoup de talent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lelia
Fantôme prisonnier du manoir


Féminin Nombre de messages : 1753
Age : 34
Localisation : Salle hypostile du temple de Karnak
Date d'inscription : 07/01/2007

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Lun 19 Mar - 19:48

La suite Maggie! Nous voulons la suite!!!!
Transformer Phantom manor en hotel! Oh ouuuiiiii!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Lun 19 Mar - 21:41

Combien d' entre vous y passeraient la nuit, hein ?

Et voilà tout de suite sans augmentation des prix des consommations le cinquième chapitre ( sur la centaine que l' histoire devrait comporter ).


Chapitre 5 : le vol



Marion était assise derrière son bureau à contempler ses élèves d' un air à la fois fatigué et amusé. En effet, les vacances d' hiver approchaient et avec elles partiraient tous les soucis, toutes les copies à corriger et les élèves qui en avaient aussi marre qu' elle.
Depuis la rentrée dernière elle attendait ce moment. De plus ce soir - là son fiancé Sam était à la capitale pour régler enfin son affaire de divorce. Demain serait alors certainement un jour de fête pour tout le monde, et les jours suivants se passeraient dans la joie en toute liberté et sans contraintes.
Elle avait réservé une chambre d' hôtel à San Francisco en secret pour faire la surprise à Sam. Son maigre salaire avait été durement affecté par cette réservation, mais Sam allait sans doute être remboursé de la pension qu'il avait du versé à son ex - femme. Tout s' annonçait bien.
Les élèves étaient calmes, certes ils bavardaient entre eux mais sans trop d' agitation. Marion avait renoncé à leur apprendre quelque chose aujourd' hui. Elle les laissait libres dans la classe. Dans trois minutes et 20 secondes la cloche sonnera et les élèves, qui avaient bien sûr déjà préparé leur sac pour la sortie, s' enfuieront chez eux ou chez des amis. Dans trois minutes et 11 secondes elle serait aussi en vacances. Tout allait bien.


Dernière édition par le Mar 20 Mar - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie Ravenswood
Squelette farceur


Féminin Nombre de messages : 437
Age : 26
Localisation : quelque part entre BTM et PM ( les toilettes peut-être)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Lun 19 Mar - 22:06

où un flash back !!! trop bien on va savoir pk elle s' est barré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Mar 20 Mar - 15:53

Plus que deux minutes. La tension se faisait de plus en plus forte. Tous les élèves s'étaient levés et se tenaient prêts à quitter les lieux dès que la cloche retentirait. Plus qu'une minute. Marion était prête. Plus que vingt secondes. Plus que dix.
" 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1, zéro ! " La cloche retentit au moment pile où les élèves dirent zéro. Ils partirent de la salle dans un brouhaha, mais très rapidement Marion se retrouva seule dans la classe. Elle se leva et au moment où elle allait franchir la porte, le principal Tazarian apparut avec une boîte à chaussures dans les mains.
- Ah, Marion ,dit - il. Je vais vous retenir encore quelques minutes. Pouvez - vous déposer cette boîte dans ma voiture ? Elle contient les recettes de la fête que nous avons organisé hier pour fêter les vacances.
- Bien sûr Armin, répondit Marion.
- Tenez, et voivi les clés. Mettez - la dans le coffre, ce sera très bien. Et ne prenez pas de pourboire, si vous voyez ce que je veux dire.
- Qu'allez vous faire de l'argent ? demanda Marion.
- Et bien je vais la déposer à la banque avant de m' enfuir vers ... enfin, je pars en vacances chez mère. Elle m'a reproché d' avoir déménagé quelques maisons plus loin dans la même rue, alors que je vivais avec elle dans sa maison. De plus elle n'a pas supporté ma liaison avec Edna.
- Mais vous avez rompu, non ?
- Mère m' en tiendra toujours rigueur. C'est à cela que servent les mères. A nous montrer qu'on est là grâce à elles.
- Vous ne partez pas avec des amis ? Des vétérans du Nam comme vous par exemple ?
- On n'a pas besoin d' amis, quand on a une mère.
Marion réfléchit quelques secondes. Cet homme semblait prisonnier de sa mère.
- Si vous voulez, je peux déposer l' argent à la banque à votre place, je passe devant.
Tamarian fit la moue.
- Et votre mère sera contante de vous voir rentrer plus tôt, reprit Marion.
Tamarian n'hésita pas une seconde.
- C'est d' accord. Dites au directeur Chalmers que vous venez de ma part, il comprendra. Eh bien, je crois qu' il est temps de vous dire au revoir et bonnes vacances. Au revoir et bonnes vacances, Marion.
- Bonnes vacances, Armin.
- Et ne vous servez pas de cet argent, Marion. On en a besoin pour servir de la vraie viande à la cantine, ajouta Tamarian en souriant.
- Bien sûr, Armin. Au revoir. Passez le bonjour à votre mère.
- Je lui transmettrai. Au revoir.
Marion se précipita vers sa voiture. Elle l' ouvrit, posa la boîte sur le siège passager et mit le contact. L' idée de voler cet argent lui vint à l' esprit on ne sait comment. Peut - être à cause des paroles de Tamarian. Elle avait besoin d' argent, il le savait. Le procès de Sam lui rapporterait beaucoup, mais en attendant elle avait besoin d' argent.
Elle ouvrit la boîte et s' empara de la moitié des liquidités, la cacha dans son sac. Elle allait partir quand elle vit Tamarian courir vers elle en criant :
" Marion, Marion ! ".
Elle démarra avant qu' il ne la rejoigne et roula vers le nord, comme si elle allait à la banque. Quelques centaines de mètres après elle tourna à gauche pour rejoindre la capitale où se trouvait Sam. Avec cet argent ils pourraient enfin avoir de vraies vacances, passer rééllement du temps ensemble. Une nouvelle vie commençait pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Mar 20 Mar - 17:32

Chapitre 6 : la fuite


Armin Tamarian tenait dans la main le téléphone portable de Marion qui était tombé de sa poche lors de la discussion.
" Bah, elle reviendra quand elle remarquera l'absence de son téléphone. Elle sait où ma mère habite depuis le repas des enseignants que j'ai eu le malheur d' organiser. Mais mère a fini par me pardonner après deux mois de reproches et d'interdiction de prendre ma voiture. Elle a eu raison d'agir ainsi. Mais l'heure tourne. J'arrive, mère adorée !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie Ravenswood
Squelette farceur


Féminin Nombre de messages : 437
Age : 26
Localisation : quelque part entre BTM et PM ( les toilettes peut-être)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Mar 20 Mar - 19:56

encore,encore,encore !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Mar 20 Mar - 20:53

Marion avait finalement décidé de garder tout l' argent. Après tout, personne ne l'avait vue avec Tamarian et cet argent n'aurait pas du rester dans cette boîte sans protection autre qu' un homme vivant encore chez sa mère à 45 ans.
Marion essaya de penser à Sam et à leur voyage à San Francisco, mais sa conscience ramenait sans cesse le sujet à cet argent dérobé. Elle imaginait les paroles de Tamarian, de Chalmers quand ils découvriraient ce soir ou lundi qu'elle les avait trompé. Elle imaginait que Tamarian l'attaquerait en justice, elle aurait à payer une amende voire à aller en prison, et sa relation avec Sam serait alors encore plus diffcile. Perdue dans ses pensées, elle se trompa de route.
A 22 heures, elle s'était rendue compte de son erreur. Il fallait faire demi - tour. Mais elle ne savait pas où elle était, peut - être était elle toute proche de son but. Elle s' arrêta sur le bas - côté et chercha son téléphone. En vain. Plus de téléphone. elle fouilla dans la voiture, pas de téléphone. Elle décida de continuer à rouler encore une heure pour trouver un village et demander son chemin. Il lui faudrait aussi appeler Sam qui lui avait surement téléphoné pour annoncer le verdict du procès.
Quelques dizaines de minutes après une pluie battante s' abattait sur la route, Marion dut réduire son allure. La fatigue aussi se faisait ressentir. C' est sans doute à cause de la pluie et de cette fatigue qu' elle ne remarqua pas le panneau " Thunder Mesa à 4 miles. Zone dangereuse, attention aux éboulements ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie Ravenswood
Squelette farceur


Féminin Nombre de messages : 437
Age : 26
Localisation : quelque part entre BTM et PM ( les toilettes peut-être)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: reponse   Mar 20 Mar - 23:26

tu m'a donné l'envie d'écrire et je te remercie d'avoir lu ma fiction et tu m'a l'air de bien connaitre psychose car tu t en rapproche ssans jamais copier trop bravo et continue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Mar 20 Mar - 23:28

Merci beaucoup. Je n'ai d'ailleurs vu le film que deux fois... mais j'ai adoré. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie Ravenswood
Squelette farceur


Féminin Nombre de messages : 437
Age : 26
Localisation : quelque part entre BTM et PM ( les toilettes peut-être)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Mar 20 Mar - 23:44

moi je l'ai et je me rend compte que tu instaure le mélange des 2 très subtilement et c'est sincère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maggie Simpson
Fantôme prisonnier du manoir


Masculin Nombre de messages : 2701
Age : 29
Date d'inscription : 07/12/2006

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Jeu 22 Mar - 22:49

Chapitre 7 : la mariée était en pleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélanie Ravenswood
Squelette farceur


Féminin Nombre de messages : 437
Age : 26
Localisation : quelque part entre BTM et PM ( les toilettes peut-être)
Date d'inscription : 28/02/2007

MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Ven 23 Mar - 22:24

yark on voit pas le chap 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Psychose à Phantom Manor   Aujourd'hui à 7:00

Revenir en haut Aller en bas
 
Psychose à Phantom Manor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» F.A.Q. Phantom Manor (Nouvelle Mise à jour : Mars 2013)
» Phantom Manor
» [Maquette] Salle de Bal Phantom Manor
» Pin Event au phantom Manor
» Arrêt pendant le tour à Phantom Manor, êtes vous mal à l'aise?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The-Manor :: Phantom Manor - Pour aller plus loin... :: Fan Fictions-
Sauter vers: